Getty Images

La Croatie 28e pays qualifié après son nul en Grèce (0-0)

La Croatie n'a même pas tremblé

Le 12/11/2017 à 22:39Mis à jour Le 12/11/2017 à 23:03

La Croatie sera de la fête en Russie l'été prochain. Après leur large victoire à domicile à l'aller (4-1), les Croates ont facilement contenu la Grèce dimanche soir lors du match retour à Athènes (0-0). La Croatie est la 28e nation qualifiée pour le Mondial 2018.

Toute la Grèce rêvait secrètement d’une "remontadis" mais sa sélection était bien loin de pouvoir lui offrir ce plaisir. Alors qu’il devait refaire le retard de trois buts de l’aller (4-1), le champion d’Europe 2004 n’a jamais été en mesure de bousculer les Croates dans son stade Karaiskaki (0-0). Sans pression, les partenaires de Luka Modric se sont contentés de contrôler la partie et ont rempli leur objectif. La Croatie ira bien à la Coupe du monde pour la cinquième fois de son histoire.

Inutile de préciser que ce Grèce - Croatie n’a pas marqué l’histoire du football. C'est un euphémisme. La première, trop limitée sur le plan technique et en vitesse, n’avait pas les moyens de faire des différences. La seconde, elle, n’avait aucun intérêt de s’exposer au risque de se faire peur.

La première frappe cadrée du match…à la 87e minute de jeu

L’enfer qu’on lui avait promis à Athènes s’est résumé à un chiffre : un, comme la seule frappe cadrée du match, qui est intervenue à la 87e minute de jeu, l’œuvre de Tachtsidis. Un tir qui n’a en rien inquiété le monégasque Subasic, dont la seule question du soir était de savoir si la douche d’après-match était vraiment nécessaire.

Le sélectionneur grec Michel Skibbe avait procédé à 6 changements dans son onze de départ par rapport au naufrage de Zagreb. Mais la marche était trop haute pour ses joueurs face à une équipe trop supérieure et une heure de plus ne leur aurait pas suffi pour marquer un but. Le seul éclair du match est venu d’un pied croate, celui de Perisic, qui a fait trembler le poteau de Karnezis d’une frappe puissante de l’extérieur de la surface (43e). Et c’est bien tout ce qu’on pouvait retenir de ce match terne qui a officialisé la présence de la Croatie en Russie en juin prochain.

0
0