Ses performances, ses fulgurances, son palmarès, son âge et ses ambitions nous contraignent à l'exigence. Parce qu'il vise les étoiles, il est nécessaire de lui demander la lune. Ainsi va la carrière de Kylian Mbappé, d'abord phénomène de précocité puis phénomène tout court. S'il veut s'installer tout en haut, le jeune champion du monde doit travailler sa constance. Les jours qui viennent de passer en sont l'illustration parfaite.
Fantastique à Lyon pour l'un des chocs de la saison, il a disparu trois jours plus tard en sélection. Une irrégularité impardonnable pour un attaquant de son talent. Où est passé le dragster qui a labouré le Camp Nou au mois de février ? La bombe, auteur de 12 buts lots des 9 derniers matches du PSG, qui a rendu fou les Lyonnais dimanche ? Le voilà sans gaz, sans imagination mercredi au Stade de France.

Deschamps : "Mbappé, c'est pas un robot, c'est encore un jeune joueur"

Euro 2020
DD préféré à ZZ sans condition: "On continue comme si rien ne s'était passé, or..."
09/07/2021 À 17:16
"J'en parlerai tranquillement avec lui, a prévenu Didier Deschamps après le nul face à l'Ukraine (1-1). Il sait qu'il n'a pas fait un bon match. Il n'était pas dans les meilleures conditions et il n'avait pas les mêmes sensations." Victime d'un trou noir comme face à Monaco ou Nantes avec Paris ? La thèse peut se tenir mais si les candidats au Ballon d'Or ont droit aux accidents, les régulières absences de Mbappé sont beaucoup trop nombreuses pour un joueur de cette dimension. En équipe de France, le constat est plus sévère encore qu'en club.

28 buts avec le PSG mais une influence inégale : Mbappé réussit-il sa saison ?

Trois obstacles majeurs

Ces deux dernières saisons, Mbappé n'a démarré que sept des quinze matches disputés par les champions du monde, pour trois buts marqués et deux passes décisives délivrées. La faute à un souci physique puis au Covid au cœur de l'automne. Et les Bleus ont signé, sans lui, leur victoire référence post-sacre mondial à Lisbonne en octobre dernier (0-1). Alors, les Bleus sont-ils meilleurs sans Mbappé ? Sûrement pas. Le raccourci est simpliste. Mais le gamin de Bondy n'a pas tout à fait encore pris sa pleine mesure dans une équipe qui le trimballe de gauche à droite. La Coupe du monde l'avait fait naître en sélection et aux yeux de la planète. Depuis, les Bleus attendent encore qu'il s'affirme comme le vrai parton de leur attaque. Plusieurs obstacles entravent encore ses performances en équipe de France.
  • Des adversaires qui se méfient
Andreï Shevchenko ne l'a pas caché, l'Ukraine avait un plan anti-Mbappé. "Nous avons donc mis en face de lui plus de joueurs pour fermer son côté, a dévoilé le sélectionneur. L'un devait faire pression sur lui, l'autre fermer l'espace. Ce plan a marché." Privé d'espace, Mbappé perd de son pouvoir de nuisance. A l'arrêt mercredi, il n'a jamais trouvé l'ouverture face à une défense regroupée sur son propre but. "Il sait que les adversaires se méfient beaucoup de lui. Ça va être systématiquement des prises à deux voire à trois désormais, prévient Adrien Rabiot. On doit se servir de ça pour changer le jeu, utiliser d'autres espaces." Ce que la France n'a jamais vraiment fait face à l'Ukraine.
  • Une Pogba dépendance
Sur les 26 matches disputés par les Bleus depuis le sacre moscovite, Kylian Mbappé et Paul Pogba n'en ont démarré que six ensemble. Or le Mancunien reste la rampe de lancement la plus efficace du Parisien, un peu à l'image de Marco Verratti au PSG. C'est la précision du jeu long de la Pioche qui permet de trouver Mbappé lancé et dans l'espace. Ce fut l'arme offensive majeur des Bleus à la Coupe du monde notamment face à l'Argentine ou en finale, face à la Croatie. Privé trop souvent de Pogba en Bleu, il peine à développer les mêmes affinités techniques avec ses autres coéquipiers. Sa relation avec Giroud et Griezmann concerne davantage les petits espaces où sa vitesse fait moins de ravage. Avec Pogba derrière lui, c'est une toute autre histoire.

Kylian Mbappé, Paul Pogba

Crédit: Getty Images

  • Des choix parfois discutables et une impatience qui le plombe
"Ce sont des choix qu'il doit faire lui aussi, s'appuyer sur les autres, peut-être avoir cette alternance entre le dribble et la passe." Mercredi après la prestation ratée de son attaquant face à l'Ukraine, Deschamps ne l'a pas exonéré de ses responsabilités. Comme il a tendance à le faire quand les choses ne tournent pas rond, Mbappé n'a pas fait les bons choix et s'est obstiné dans le dribble. "Il doit savoir à quel moment il faut jouer rapidement et à quel moment provoquer balle au pied", a précisé Adrien Rabiot en conférence de presse. Son impatience et sa frustration, qui vont souvent de pair, sont rarement bonnes conseillères dans ce genre de situation. Voilà son principal axe de progression en équipe de France : ne pas s'irriter et rester lucide face aux difficultés.
A 22 ans, évidemment que l'avenir lui appartient plus que jamais. La Coupe du monde semblait avoir opéré un basculement et la suite semblait s'écrire entre ses pieds. Sa prise de pouvoir est simplement retardée. Elle arrivera. Parce que c'est toujours ainsi avec les joueurs de cette race-là.
Euro 2020
Les tirs au but, tout sauf une "loterie" : "Mbappé a imité Bolt, c’est un signe de nervosité"
08/07/2021 À 16:47
Euro 2020
Benzema : "Merci d'avoir accueilli mon retour avec autant de bienveillance"
04/07/2021 À 20:24