AFP

Euro 2016 - Barrage aller : la Hongrie s'impose en Norvège (0-1) et prend une option

La Hongrie a un pied en France, elle n'aura plus qu'à poser l'autre dimanche

Le 12/11/2015 à 22:37Mis à jour Le 12/11/2015 à 23:01

Un but de Laszlo Kleinheisler en première période a permis aux Hongrois de s'imposer en Norvège (0-1) et de prendre une option sur la qualification pour l'Euro avant le barrage retour, dimanche.

C'était une grande première pour la Hongrie et elle a plutôt bien géré le premier barrage de son histoire dans les éliminatoires d'un Championnat d'Europe. Grâce à une grande performance collective et un bloc défensif très solide, la sélection magyare est allée chercher un succès précieux en Norvège (0-1) lors du match aller avant le retour dimanche à Budapest. Les coéquipiers de Gera peuvent dire merci au petit nouveau, Laszlo Kleinheisler, auteur du seul but de la rencontre d'une volée puissante (26e).

D'entrée, les Norvégiens ont tenté de mettre la pression mais pour sa 100e sélection, Kiraly s'est opposé à la frappe de Skjelbreg (3e). Le gardien vétéran hongrois a démontré que ce n'était pas encore l'heure de la retraite pour lui, à 39 ans, avec un nouvel arrêt face à Soderlund (31e). Son homologue norvégien Nyland a eu moins de réussite sur l'ouverture du score magyare, d'une volée du gauche puissante de Kleinheisler (26e, 0-1). Un choix gagnant pour le sélectionneur de la Hongrie, Bernd Storck, qui n'a pas hésité à le lancer d'entrée pour sa première sélection.

Helland touche la barre

Les Norvégiens ont dominé tout au long de la rencontre devant leur public sans parvenir à trouver la solution dans la surface adverse. Ils ont réclamé en vain un penalty après une faute sur Elabdellaoui (56e) et ils ont longtemps buté sur une défense hongroise impeccable, à l'image de Guzmics, précieux dans le jeu aérien. Elle n'a jamais tremblé malgré les treize corners que se sont procurés leurs hôtes et la barre transversale touchée par Helland de la tête en fin de match (88e).

Les joueurs de Per-Mathias Hogmo devront réaliser un authentique exploit lors du match retour à Budapest, dimanche, pour atteindre leur première phase finale de l'Euro depuis 2000. Les Hongrois, eux, l'attendent depuis 1972 et ils n'en ont jamais été aussi proches après avoir mis fin à trente-quatre années de disette face à la Norvège. Pour valider définitivement son billet pour la France, la Hongrie devra se montrer aussi solide et réaliste qu'à Oslo, mais elle devra composer cette fois-ci sans son pilier du milieu de terrain, Zoltan Gera, suspendu.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0