Getty Images

Serie A : L’inter accrochée sur son terrain par l’AS Rome (1-1)

L’Inter évite de justesse la défaite, pas une nouvelle désillusion

Le 21/01/2018 à 22:35Mis à jour Le 21/01/2018 à 23:20

SERIE A – L’inter n’est pas parvenue à l’emporter contre l’AS Rome dimanche, dans le cadre de la 21e journée (1-1). Pire, ils ont égalisé à la 86e minute par Matías Vecino. Les Milanais, dans une passe difficile, espéraient se relancer. Mais ils ont enchaîné un sixième match consécutif sans victoire en championnat. Quatrièmes, ils restent à la merci de leur adversaire du soir.

C'est un match nul qui n'arrange personne, mais qui doit certainement réjouir l'Inter au regard du scénario. Menés par la Roma et inoffensifs pendant 75 minutes, les Intéristes se sont transfigurés pour aller chercher une égalisation méritée en fin de match (1-1). Ce résultat nul laisse la Roma, 5e, à trois points de leur adversaire du soir. Mais les Romains auront l'occasion de recoller après leur match en retard à Gênes, mercredi soir.

C'était à la fois un match pour l'Europe, mais aussi un match de la peur, entre deux équipes qui n'avaient plus gagné en Serie A depuis trois matches pour la Roma, et même cinq pour l'Inter. Cela fait désormais un de plus pour les deux formations. Mais au final, les regrets seront certainement romains. Bien en place et plus dangereux que leurs homologues milanais en première période, les Giallorossi ont logiquement ouvert le score par Stephan El Shaarawy, qui a parfaitement piqué son ballon au-dessus d'Handanovic (0-1, 31e).

Dix minutes de folie pour l'Inter

Il faut dire que derrière, la Roma n'a pas eu à forcer pour maintenir son avantage, tant l'Inter a longtemps manqué d'inspiration offensivement. C'est simple, en seconde période, il n'y a eu aucune occasion franche de part et d'autre jusqu'à la 74e minute et le poteau trouvé par Icardi. Les Romains ne le savaient pas, mais ce montant touché par le capitaine argentin a sonné le réveil des noirs et bleus, qui se sont rués pendant douze minutes sur le but d'Alisson.

Le siège de la partie de terrain romaine a d'abord débouché sur deux opportunités franches : de la tête, Eder, arrivé lancé, au point de penalty, a repris un centre venu de la droite de Cancelo sans trouver le cadre (78e), avant qu'Icardi, sur un ballon qui traînait dans la surface, ne tente une volée du droit parfaitement repoussée par Alisson (80e). Le portier romain n'a en revanche rien pu faire sur l'égalisation d'une tête victorieuse de Matias Vecino, consécutive à un centre de Brozovic (1-1, 86e). Ce but a récompensé le gros temps fort des locaux, et leur permet surtout de maintenir la Roma à distance. Pour le moment.

0
0