Getty Images

L'Inter surprend Naples à la dernière seconde

L'Inter surprend Naples à la dernière seconde

Le 26/12/2018 à 22:30Mis à jour Le 26/12/2018 à 23:26

SERIE A - L'Inter Milan et Naples se dirigeaient vers un match nul ce mercredi quand Martinez est venu crucifier le Napoli à la dernière seconde (1-0, 90e+1). Ce succès en clôture de la 18e journée permet aux Nerazzurri, troisièmes, de revenir à cinq longueurs de leur victime du soir, un club de Campanie qui compte pour sa part neuf points de retard sur la Juventus Turin.

Au bout du suspense, l’Inter Milan a prolongé son Noël en s’imposant face à Naples lors du choc du Boxing Day de Serie A. Tour à tour rythmé, décevant et irrespirable, le match a tourné en la faveur des Nerazzurri grâce au seul but de Lautaro Martinez, remplaçant au coup d’envoi (1-0). Les Napolitains, réduits à dix puis à neuf, auront quelques motifs de regret alors que la Juventus Turin avait été accrochée quelques heures plus tôt. Non content de conforter sa troisième place, l’Inter revient à cinq longueurs de sa victime du jour.

Le premier Boxing Day du Calcio avait bien évidemment une affiche en réserve, entre le deuxième et le troisième du championnat, largués par la Juventus Turin mais avec chacun quelques ambitions tout de même. Cette fois, le face-à-face n’a pas accouché d’un score nul et vierge, contrairement aux deux précédents. Même si la décision a mis du temps à prendre forme. Imprécises, les deux équipes ont eu leur mi-temps à tour de rôle tandis que le spectacle, tantôt rythmé, tantôt haché, a manqué d’occasions franches pour réellement décoller. Jusqu’à un fait de jeu qui a tout changé.

L’Inter remporte le choc du premier Boxing Day italien

Kalidou Koulibaly, qui avait sauvé le Napoli plusieurs fois, notamment sur sa ligne face à Mauro Icardi (43e), s’est rendu coupable d’un geste d’humeur après un carton jaune sévère, synonyme d’expulsion (81e). À dix contre onze, alors qu’ils avaient pris le dessus sur les Nerazzurri, les hommes de Carlo Ancelotti ont commencé à reculer jusqu’à craquer sur un centre de Keita Baldé pour Lautaro Martinez, qui n’a eu qu’à assurer un plat du pied dans une défense décimée (1-0, 90e+1). Sur l’action précédente, Kwadwo Asamoah avait lui-aussi sauvé ses partenaires sur sa ligne, face à Piotr Zielinski (89e). En deux minutes, la rencontre aurait donc pu basculer d'un côté comme de l'autre.

En disposant de Naples au forceps, l’Inter Milan retrouve un peu de couleurs après une seule victoire en quatre journées. Qui plus est face à un adversaire qui participe également à la lutte pour une place sur le podium. Il fallait d’ailleurs voir à quel point les dernières secondes ont été électriques, marquées par l’expulsion de Lorenzo Insigne, lequel a fait parler sa frustration sur un Keita Baldé provocateur (90e+4). On comprend vite pourquoi : il y avait l’opportunité de revenir à six points de la Juve et redonner un soupçon de suspense à la Serie A.

0
0