Après un peu plus de dix mois, l'histoire entre la Juventus Turin et Adrien Rabiot pourrait connaître son premier réel accroc. Toujours confiné du côté de la Côte d'Azur, qu'il a rejoint début avril, l'ancien milieu de terrain n'a pas répondu au premier appel de son club, qui a récemment invité tous ses joueurs à l'étranger à revenir à Turin. Et ce pour deux raisons : participer aux entraînements individuels, autorisés mais toutefois facultatifs, et effectuer les quatorze jours de quarantaine nécessaires pour tous ceux qui reviennent sur le sol italien, en prévision de la reprise des séances collectives du 18 mai.

Rabiot attendu mercredi ?

Depuis lundi, cette dernière est d'ailleurs officielle. Mais dans tous les cas, Rabiot, qui n'a techniquement enfreint aucune règle, ne pourra y participer avec l'isolement à prévoir lors de son retour. Avec Gonzalo Higuain, actuellement en Argentine au chevet de sa mère malade et autorisé à y rester par son club, il est le seul joueur encore à l'étranger. Derrière son choix de ne pas revenir en Italie, pourtant éloignée de seulement deux heures et demie en voiture, il y aurait une raison bien définie. "Et c'est du jamais-vu", prévient La Stampa dans son édition du jour.
Serie A
Rabiot toujours confiné en France, la Juve prend (pour l'instant) son mal en patience
11/05/2020 À 09:08
Le principal journal de Turin et troisième quotidien d'Italie révèle ainsi les coulisses de ce qui pourrait bien devenir rapidement "l'affaire Rabiot". Le milieu de terrain serait actuellement engagé dans une sorte de "grève personnelle", et ce pour une raison simple : il ne souhaitait pas baisser son salaire annuel de 8 millions d'euros par an. Pour protester, il aurait donc décidé de ne pas regagner Turin dans un premier temps.
L'ex-milieu du PSG n'aurait donc pas vraiment été satisfait de l'accord annoncé par la Juve le 28 mars dernier, où elle indiquait que les joueurs de l'équipe première et Maurizio Sarri, l'entraîneur, avaient décidé de renoncer à leur salaire pour mars, avril, mai et juin. "C'est un petit caprice (...) La Juve est irritée par ce manque de professionnalisme qui devra être clarifié à son retour", indique la Stampa, qui précise que cette situation de rupture a été "conseillée" par Véronique Rabiot, la mère et conseillère du joueur, notamment dans l'optique de faciliter un départ l'été prochain. Selon L'Equipe, son retour à Turin est toutefois prévu pour mercredi.
Avec 24 matches disputés (sur 37) cette saison, le Duc ne serait pas satisfait de sa situation. Selon le quotidien, Carlo Ancelotti, son ancien entraîneur au PSG, aimerait le recruter du côté d'Everton. De son côté, la Juve aurait fixé son prix aux alentours des 20-25 millions d'euros. Entre Rabiot et la Vieille Dame, l'histoire est donc (peut-être) déjà terminée. Et pas vraiment de la meilleure des manières.
Serie A
Mourinho réussit sa première en championnat avec la Roma
22/08/2021 À 20:46
Serie A
La Juve est claire sur Ronaldo : "Quand il aura fini ses vacances, il rejoindra l'équipe"
01/07/2021 À 14:41