L'Inter redresse la tête. Profitant des errances de la défense de Sassuolo et notamment d'un Chiriches aux abois, les joueurs d'Antonio Conte ont signé une victoire très convaincante sur la pelouse du 2e de la Serie A, samedi après-midi, lors de la 9e journée de championnat. Plié en un quart d'heure, le match a viré au cavalier seul dans l'ensemble. Les joueurs de l'Inter ont pu gérer et ont même aggravé la marque sur un très beau but de Gagliardini à la 60 ème minute.

Serie A
Barella et l'Inter font tomber la Juve
17/01/2021 À 21:43

Le match piège qui attendait l'Inter s'est finalement transformé en une promenade de santé. Impliqués, percutants et solidaires, les Nerazzurri ont enfin mis les ingrédients nécessaires pour permettre à leur talent de s'exprimer. Dès la quatrième minute, Lautaro Martinez s'est montré plein de détermination pour profiter du dégagement complètement raté de Vlad Chiriches. S'arrachant au duel, il a réussi à prendre l'avantage, puis à se retourner pour trouver Alexis Sanchez qui a ouvert le score facilement (0-1, 4e).

Devant au score, l'Inter a fermé la boutique et évolué en contre de manière très efficace. Les défenseurs ont été incapables de gérer le talent du trio Perisic - Sanchez - Lautaro, capable de se créer une occasion à chaque prise de balle. Le match de Chiriches a lui empiré sur un corner avec un but contre son camp. Le malheureux défenseur a contré la reprise d'Arturo Vidal au quart d'heure de jeu.

Podcast

Sassuolo trop peu dangereux, l'Inter enfin cohérent

Avec son avantage de deux buts, l'Inter a fait jouer son intensité défensive, symbolisée par un Arturo Vidal omniprésent. Regroupés, les Milanais ont laissé peu d'espaces à des joueurs de Sassuolo pas maladroits pour faire tourner la balle, mais incapables d'être décisifs dans les trente derniers mètres. L'absence de leur meilleur buteur Francesco Caputo a pesé lourd. Giacomo Raspadori, son remplaçant en attaque, a été dominé par la charnière de l'Inter, Milan Skriniar en tête. A la mi-temps, Sassuolo, malgré 65 % de possession, n'avait eu qu'une grosse occasion, une frappe de Jeremy Toljan contrée sans difficulté par Samir Handanovic (38e).

La seconde période a été une lente descente aux enfers pour les locaux. Ils sont revenus combatifs des vestiaires mais se sont heurtés une nouvelle fois au bloc de l'Inter, avant de marquer le coup physiquement. Les minutes ont passé et Sassuolo a contrôlé de moins en moins le ballon. Et dès que l'Inter a attaqué, son talent a fait la différence. A la 60ème minute, sur un très beau mouvement collectif, Roberto Gagliardini a été trouvé par Matteo Darmian dans la surface. Son enchaînement contrôle frappe de l'extérieur a été superbe et ne laisse aucune chance au gardien.

Les hommes de Roberto De Zerbi ont poussé toute la fin de match pour sauver l'honneur, mais leurs adversaires n'ont rien laissé. C'est même Romelu Lukaku, entré en jeu à la place de Lautaro, qui a cru marquer le quatrième but à la 80ème minute, avant que celui-ci ne soit annulé pour hors-jeu. Plus expérimenté et plus talentueux, l'Inter a renvoyé Sassuolo à ses chères études. Avec ce résultat, les Nerazzuzzi se sont rassurés et ont pris la deuxième place provisoire aux dépens de leur victime du jour.

Serie A
Mercato adapté, choix contestés : Conte et l'Inter, je t'aime, moi non plus
16/01/2021 À 21:15
Coppa Italia
La Juve, Naples et l'Inter ont tenu leur rang
13/01/2021 À 16:37