L’Inter Milan ne lève pas le pied et poursuit sur son rythme d’enfer. Les Nerazzurri n’ont eu besoin que d’un but, le 20e cette saison en Série A de Romelu Lukaku, pour s’imposer devant une prometteuse équipe de Bologne. Neuvième victoire de rang en championnat des hommes d’Antonio Conte qui ont attendu la demi-heure de jeu pour prendre les devants au tableau d’affichage, avant de gérer sans trop s’employer leur maigre avantage au score. Malgré des nettes intentions offensives, les Rossoblu ont quant à eux manqué de justesse aux abords de la surface. Le contraste a été saisissant avec une Inter létale et efficace au plus haut point.
Les Interistes entamaient ce soir le premier d'un enchaînement de trois matchs en dix jours. Privé de Stefan de Vrij, Antonio Conte n’a pas pour autant dérogé à son fidèle 3-5-2, avec le sempiternel et prolifique duo Lautaro Martinez – Romelu Lukaku. Le technicien transalpin est passé en mode gestion, et ses joueurs n’ont pas semblé le contredire. Timorés et maladroits, les Nerazzurri ont subi le pressing haut et les velléités de jeu court des locaux en première période. Mais la volonté des Rossoblu sur la pelouse du Stadio Renato Dall’Ara n’a pas suffi, la faute à un manque criant d’efficacité dans la zone de vérité. Barrow (7e), Soriano (10e) puis Sansone (19e) ont échoué tour à tour devant le but milanais.
Serie A
Naples se relance et profite du raté de la Lazio, l'Inter déroule et célèbre son titre
IL Y A UNE HEURE

Il n’en aura suffi que d’une pour Lukaku

Sans fantaisie face aux hommes de Sinisa Mihajlovic, les coéquipiers de Christian Eriksen s’en sont remis, comme souvent, à leur finisseur belge. L’ancien pensionnaire du côté d’Old Trafford trainait pourtant sa silhouette impressionnante sur la pelouse avec un flegme inquiétant jusqu’à cette 31e minute. Profitant d’une offrande de Bastoni, Romelu Lukaku n’a pas tergiversé à l’heure d’expédier le ballon d’une tête puissante vers le but rossoblu. Bien placé sur la trajectoire, Ravaglia a néanmoins été contraint de s’avouer vaincu, ne pouvant que repousser le ballon dans ses propres filets.
Le plus dur était fait pour l’Inter, qui s’est ensuite contenté de préserver le score, non sans s’épargner quelques sueurs froides. Après une première alerte signée Skov Olsen (45e+2), le nouvel entrant Svanberg (70e) a manqué de peu l’égalisation sur son premier ballon, en ratant dans les grandes largeurs sa reprise devant Handanovic. Volontaires mais limités dans le dernier quart d’heure, les joueurs de Bologne n’ont pas réussi à freiner la machine interiste, lancée sur un rythme de croisière vers la quête du Scudetto. Profitant des contre-performances de la Juventus et du Milan, les hommes de Conte disposent à présent de 8 points d’avance sur leur plus proche (et sans doute dernier) poursuivant, l’AC Milan. Les Nerazzurri sortent donc en grands gagnants de cette 29e journée de Serie A. En attendant d’être consacrés grands vainqueurs de la saison.
Serie A
L’Inter y est presque
01/05/2021 À 17:54
Serie A
Poteau, malchance et buts refusés : L'Inter Milan freiné dans sa course au titre
21/04/2021 À 20:41