Getty Images

Ce qui est rare est cher : pourquoi les défenseurs affolent le mercato

Ce qui est rare est cher : pourquoi les défenseurs affolent le mercato

Le 24/06/2019 à 19:45Mis à jour Le 25/06/2019 à 09:33

TRANSFERTS - Les transactions les plus importantes réalisées depuis l'ouverture du marché concernent majoritairement des défenseurs. Un phénomène qui pourrait se poursuivre, voire s'amplifier avec les dossiers De Ligt, Maguire ou Koulibaly. Et il n’est pas seulement conjoncturel.

Ce n'est pas forcément la coutume. Les stars du mercato sont plutôt des attaquants ou des milieux de terrain de manière générale. Pour l'instant, ce marché estival 2019 aurait plutôt tendance à déroger à la règle. Il y a bien eu le transfert d'Eden Hazard au Real Madrid, le plus cher parmi ceux qui ont été enregistrés depuis l'ouverture du mercato, pour un montant de 100 millions d'euros. Il y a aussi les rumeurs Neymar qui vampirisent les colonnes consacrées aux transferts. Mais cela ne masque pas la réalité. Jusqu'ici, le poste le plus prisé sur le marché est celui de défenseur.

Les premières transactions vont dans ce sens. Sur les six transferts les plus chers réalisés jusqu'ici, trois concernent des défenseurs : Lucas Hernandez, dont le départ au Bayern était acté depuis l'hiver dernier pour 80 millions d'euros, Eder Militao et Ferland Mendy, transférés au Real Madrid respectivement pour 50 et 48 millions d'euros. Les défenseurs sont ainsi majoritaires parmi les joueurs les plus chers du marché jusqu'ici. Et la tendance pourrait se confirmer dans les jours ou les semaines qui viennent.

Vidéo - Du fauteuil roulant au Real Madrid : le destin hors norme de Ferland Mendy

01:50

D'autres dossiers sont en cours. Potentiellement spectaculaires. S'il faudra certainement patienter jusqu'à la fin de la CAN pour en savoir plus concernant l'avenir de Kalidou Koulibaly, celui de Harry Maguire pourrait être rapidement scellé. L'international anglais, actuellement à Leicester, est ardemment désiré par les deux clubs mancuniens, City et United. Le dernier montant de transfert avancé ? 90 millions d'euros. Ce qui ferait du joueur de 26 ans le défenseur le plus cher de l'histoire, devant Virgil van Dijk (85 millions d'euros).

De Ligt, symbole de la génération émergeante

Le transfert de Maguire reste encore à réaliser. Mais son cas illustre parfaitement l'inflation des prix des défenseurs, au-delà . Même si le phénomène ne touche pas que ce secteur du jeu. "C'est conjoncturel, explique Christophe Hutteau, agent de joueurs. Un attaquant sera toujours plus "bankable" qu'un défenseur. Les prix des défenseurs ont tendance à flamber, mais c'est finalement le cas à tous les postes."

Le cas de Maguire n'est pas forcément le plus révélateur. Il obéit aussi à la logique spécifique d'un marché. Les prix ont tendance à être surévalués sur le mercato de la Premier League, surtout entre les clubs anglais. Il n'en est pas moins symbolique des moyens conséquents que les clubs sont désormais disposés à mettre en œuvre sur des défenseurs. Le poste justifie l'importance de l'investissement. Mais pas seulement. "Les très bons défenseurs sont rares, souligne Hutteau. Et on est face à l'émergence de très bons défenseurs à fort potentiel".

Dans le genre, un nom vient forcément à l'esprit. Celui de Matthijs de Ligt. Le capitaine de l'Ajax a crevé l'écran sur la scène européenne cette saison grâce au parcours sensationnel du club néerlandais en Ligue des champions. Le Barça, le PSG, la Juve et Manchester United, pour ne citer qu'eux, se sont renseignés à son sujet ou ont entamé des discussions plus ou moins avancés avec l'entourage du joueur ou la direction des Lanciers. Son transfert devrait avoisiner les 80 millions d'euros. Une somme considérable face aux contraintes du fair-play financier.

"Une question d'opportunité"

Le cas du PSG en atteste. La volonté parisienne d'entamer une bonne partie de son budget transferts pour recruter De Ligt, alors que ses besoins sont clairement identifiés au milieu de terrain, a de quoi surprendre. Mais un tel mouvement traduirait aussi la capacité des dirigeants parisiens à apprendre de leurs erreurs. "Paris s'est mis en difficulté l'été dernier au milieu, il n'a pas anticipé le départ de Thiago Motta et le désistement d'Adrien Rabiot, explique Hutteau. Il n'a pas été suffisamment dans l'anticipation et il s'expose à la même situation en défense, où Thiago Silva est vieillissant (34 ans, NDLR) même s'il fait encore partie des meilleurs au monde à son poste. De Ligt, c'est l'opportunité de pouvoir anticiper la situation."

Paris n'est pas le seul à être séduit par l'opportunité de mettre la main sur le défenseur le plus prometteur du marché. La Juventus est loin d'être démunie dans ce secteur avec Giorgio Chiellini (34 ans) et Leonardo Bonucci (32 ans). Deux des meilleurs défenseurs du monde, mais deux joueurs vieillissants à l'instar de Thiago Silva. Si elle est également engagée sur le dossier Paul Pogba, la Vieille Dame est prête à viser De Ligt en priorité même si ses besoins sont ailleurs. Comme le PSG. "Il y a aussi une question d'opportunité, insiste Hutteau. Il n'est pas sûr qu'elle se représente dans les deux ans qui viennent."

L'avenir dira si De Ligt est vraiment cet oiseau rare amené à être le joueur dominant dans son secteur pour plusieurs années. Mais le présent incite clairement les clubs à tenter le pari sans perdre de temps. Comme le Bayern avec Lucas Hernandez. Comme le Real avec Eder Militao et Ferland Mendy. Ce n'est pas un hasard si ces clubs habitués à jouer les premiers rôles au plus haut niveau européen ont commencé leur refonte par la défense. Parce que c'est la base d'une équipe. Et parce que les éléments de grande qualité s'y font plus rares.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0