C'est l'histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein. Côté pile, Paris dispose d’un des meilleurs joueurs du monde, l’une des individualités les plus impactantes d’Europe dès qu’il s’agit d’assumer son rôle. Côté face, il ne peut pas s’appuyer dessus autant qu’il le voudrait. Absent face à Brest samedi (3-0), le Brésilien n’a disputé que 7 matches de championnat cette saison. Toutes compétitions confondues, le bilan est encore plus éloquent puisqu’en 25 matches, Neymar n’a été présent que 12 fois. Soit moins de 50% du temps.
Un bilan chiffré pas si éloigné de ses standards parisiens. Depuis son arrivée en 2017, le Brésilien a disputé 97 matches (79 buts, 46 passes décisives). Un chiffre qui interpelle quand on sait que, sur la période, le PSG a disputé 185 parties. Soit un taux global de 52% de présence. Dans le détail, voici ce que ça donne, saison par saison depuis son arrivée galactique.
Trophée des Champions
Villas-Boas : "L'OM ne gagne plus de titres depuis que le PSG a changé la face du football français"
11/01/2021 À 14:06
  • 2017-2018 : 57 matches du PSG, Neymar présent 30 fois
  • 2018-2019 : 55 matches du PSG, Neymar présent 28 fois
  • 2019-2020 : 49 matches du PSG, Neymar présent 27 fois
  • 2020-2021 : 25 matches du PSG, Neymar présent 12 fois
Au moins, la nature de ses absences s’est diversifiée. Lors de ses deux premières saisons parisiennes, c’est ce fichu métatarse qui l’a tenu éloigné des terrains. Depuis la saison passée, les causes sont bien plus diverses mais aussi bien plus fréquentes. Cette saison, le Covid-19, un souci aux adducteurs ou une cheville récalcitrante ont ainsi alourdi sa liste d’absences.

Neymar en tribunes, à côté de Leandro Paredes, une image devenue récurrente à Paris

Crédit: Getty Images

Le défi de Pochettino reste le même que celui de Tuchel

Mercredi, sa présence face à l’OM n'a encore rien de garantie même si Neymar a retrouvé l’entraînement collectif lundi. Autrement dit, Mauricio Pochettino pourrait commencer son troisième match à la tête du PSG sans son atout offensif numéro un. Un défi qui a déjà profondément handicapé Thomas Tuchel avant lui. Car, avec Neymar disponible, ce n’est jamais la même histoire.
Par son talent XXL, sa capacité à éliminer mais également à créer, le Brésilien est le point central de l’animation parisienne. Son Final 8 aura, à cet égard, montré à quel point Paris était dépendant de sa star. Logique : plus un joueur est dominant, plus il polarise le jeu des siens. Le Barça de Messi ne dira pas l’inverse. Mais l’Argentin n’a raté que 11 matches depuis le départ de Neymar au PSG. Voilà tout l’enjeu des absences répétées de l’Auriverde : comment construire une identité collective autour d’une individualité aussi souvent absente ?
De cette interrogation dépend en grande partie la suite de la saison parisienne. Hasard du calendrier ou pas, c’est en Ligue des champions que Neymar n’a raté qu'un match cette saison. Et c’est aussi dans cette compétition que Paris l'attend de manière vitale.

Neymar Ballon d'Or, Giroud devant Titi et Griezmann devant Platoche, Messi... nos paris osés de 2021

Prolongation mais sous quelles conditions ?

Alors, Paris a fini par s’en accommoder, bien aidé par une Ligue 1 qui, avant cette saison, n’a pas nécessité une attention particulière. Mais la situation reste anormale. La preuve, un Kylian Mbappé pas épargné par les pépins ces derniers mois a disputé 144 matches avec Paris, soit presque une saison complète de plus.
Une donnée qui doit rentrer en ligne de compte dans les discussions, a priori positives, qui se tiennent en ce moment entre le PSG et le clan Neymar. Après plusieurs mercatos à agiter la menace d’un départ, le Brésilien serait désormais convaincu de continuer l’aventure avec le champion de France.
Reste à savoir à quelles conditions ? Le PSG peut-il se permettre d’augmenter le salaire d’un joueur, ô combien capital, autant sportivement qu'économiquement, mais si souvent absent ? Pas sûr. A moins que des clauses magiques, liées notamment à la performance et à la régularité, puissent être insérées dans un contrat forcément XXL. Auquel cas, pas sûr que Neymar y gagne au change…

Avec Mbappé et Depay, mais sans Neymar : le 11 de la première partie de saison

Trophée des Champions
Neymar vs Payet, Alvaro qui compare le Brésilien aux "poubelles" : PSG-OM a continué sur les réseaux
13/01/2021 À 22:56
Trophée des Champions
Les notes du PSG : Icardi au firmament, Marquinhos déterminant
14/01/2021 À 00:12