Retour à la normale. Dimanche à Spielberg, Mercedes a signé un doublé sans histoire avec Lewis Hamilton, victorieux pour la 85e fois en carrière, et Valtteri Bottas. Point d'alertes sur des capteurs de boîte de vitesses ni de pénalité suite à une infraction réglementaire ou un accrochage comme dimanche dernier, la course de l'écurie allemande a été d'une limpidité totale pendant les 71 tours du Grand Prix de Styrie, la deuxième manche du Mondial.

Grand Prix de Styrie
Classe de Button, maîtrise du money time et modernité : Norris, plus qu'un tube de l'été ?
14/07/2020 À 17:27
https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1316x871:1318x869)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/12/2849028.jpg

Sans recours abusif à la voiture de sécurité, la course a reflété la hiérarchie en place en ce début de saison accéléré, avec Max Verstappen sur la troisième marche du podium, à 33 secondes. Même si un aileron avant endommagé a dégradé ses pneus sur la fin.

La show Norris, le désastre Ferrari

La seconde Red Bull d'Alexander Albon classée quatrième, Lando Norris (McLaren) a fait le spectacle pour obtenir une cinquième place qui confirme son podium du Grand Prix d'Autriche. Habile gestionnaire de ses gommes, le Britannique a gobé sur Daniel Ricciardo (Renault), puis les Racing Point de Lance Stroll et Sergio Pérez, qui payé cher son aileron avant cassé, dans l'ultime tour.

Le Mexicain et le Canadien finalement sixième et septième, l'Australien peut s'estimer mal payé avec une huitième place. Cella-là même que son coéquipier Esteban Ocon avait obtenue sept jours plus tôt.

Les Ferrari ? Les SF1000 étaient depuis longtemps en phase de démontage lorsque le drapeau à damier a été déployé. Au troisième virage du premier tour, Charles Leclerc a porté une attaque suicidaire sur Sebastian Vettel, provoquant un double abandon. Le Monégasque s'est d'ailleurs excusé pour son comportement.

Mercedes déjà loin devant au classement Constructeurs

Côté français, cette course aura été décidemment ingrate après une qualification qui avait fait naître beaucoup d'espoirs. Romain Grosjean (Haas), parti de la voie des stands, a fini treizième et Pierre Gasly (AlphaTauri), lui aussi à un tour du vainqueur, seizième.

Au Championnat du monde des pilotes, Valtteri Bottas reste en tête avec 43 points, devant Lewis Hamilton (37) et Lando Norris (26). Chez les constructeurs, on a déjà l'impression que tout est joué : Mercedes a déjà amassé 80 unités, plus du double de McLaren (37), alors que Red Bull (27), troisième, paie encore son double abandon du Grand Prix d'Autriche.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(995x732:997x730)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/12/2848997.jpg
Grand Prix de Styrie
"Leclerc nous a un peu fait une Grosjean, il a débranché"
14/07/2020 À 14:34
Grand Prix de Styrie
Racing Point "convaincue que la réclamation sera rejetée"
13/07/2020 À 11:15