Le collectionneur de pole position est de retour ! Samedi à Spielberg, Lewis Hamilton (Mercedes) a donné un cachet particulier à sa 89e position de pointe en carrière en dominant le peloton et la piste détrempée du Red Bull Ring en alignant deux tours vertigineux en fin de Q3, pour écarter la menace Max Verstappen (Red Bull). En 1'19"702 puis 1'19"273, le Britannique a relégué le Néerlandais à 1"216. Un gouffre.

Grand Prix de Styrie
Classe de Button, maîtrise du money time et modernité : Norris, plus qu'un tube de l'été ?
14/07/2020 À 17:27

Surtout, avec cette performance le sextuple champion du monde s'approprie un prestigieux record de vitesse dans la longévité. Invariablement auteur d'une pole position depuis ses débuts en Championnat du monde en 2007, il poursuit sa série avec une 14e année de réussite dans cet exercice d'équilibriste. Le voilà donc seul propriétaire d'un record qu'il partageait jusque-là avec Michael Schumacher.

Le classement de la qualification lors du GP de Styrie 2020

Crédit: DR

La pluie a tout perturbé

A l'issue de cette séance dont le début a été retardé de 46 minutes, Max Verstappen ne peut nourrir aucun regret car il a commis un tête-à-queue en plein duel avec l'as de Mercedes. L'adhérence était précaire, la visibilité quasi nulle par endroits, mais les belles places étaient ouvertes aux plus courageux, sans distinction matérielle. C'est dans ce contexte précaire que l'Espagnol Carlos Sainz (McLaren) a un peu restauré sa réputation mise à mal le week-end dernier en arrachant la troisième place sur la grille de départ de la deuxième manche du Mondial, devant le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), auteur de la pole position sur piste sèche il y a sept jours, et le Français Esteban Ocon (Renault).

Qualifié sixième, Lando Norris, troisième plus jeune pilote sur un podium en Formule 1, installera sa McLaren sur le neuvième emplacement à l'heure du départ, dimanche à 15h10. Vendredi, il avait été sanctionné pour un dépassement sous régime de drapeau jaune.

Ferrari encore inquiétant

Sa faute fait donc les affaires de son ami Alexander Albon (Red Bull), Pierre Gasly (AlphaTauri) et Daniel Ricciardo (Renault), qui remontent d'un cran, respectivement aux sixième, septième et huitième places. Et c'est Sebastian Vettel qui complètera la cinquième ligne, juste devant son coéquipier, Charles Leclerc. Les tifosi ont sans doute du mal à le croire, mais Ferrari n'a pas profité de la redistribution des cartes imposée par la météo pour cacher ses insuffisances du moment.

Enfin, George Russell a prouvé que la pluie reste un révélateur de talent assez fiable. Précis, régulier, le Britannique, prêté par Mercedes, a signé le douzième chrono au volant de sa modeste Williams.

Grand Prix de Styrie
"Leclerc nous a un peu fait une Grosjean, il a débranché"
14/07/2020 À 14:34
Grand Prix de Styrie
Racing Point "convaincue que la réclamation sera rejetée"
13/07/2020 À 11:15