Le trou d'air qui tombe mal. Samedi, Renault a mis fin bien malencontreusement à une série de dix participations en Q3 en voyant ses deux RS20 éliminées dès la Q2, au moment de jouer son va-tout pour la quatrième place du Championnat du monde des constructeurs.
Le film de la qualification
Cet objectif était à sa portée il y a encore peu, et même la troisième place "de meilleur des autres", derrière les inaccessibles Mercedes et Red Bull. Mais à Sakhir, Racing Point a presque clos le débat.
Saison 2021
Russell chez Red Bull ? "Il a un contrat de dix ans avec Wolff..."
11/12/2020 À 14:32
Verstappen arrache la pole aux Mercedes pour 25 millièmes !
La victoire de Sergio Pérez et la troisième place de Lance Stroll a mis les "Mercedes roses" presque hors d'atteinte pour Renault. Avant la dernière dix-septième et dernière manche du Mondial 2020, l'écurie de Lawrence Stroll occupe la troisième marche du podium avec 194 points, 10 points devant McLaren, la seulement véritablement en mesure de la menacer, et 22 longueurs devant Renault. Bref, le Losange doit être réaliste : seule la quatrième place est dans ses cordes.
Sur le circuit de la marina de Yas, Esteban Ocon et Daniel Ricciardo ont été les premiers déçus, échouant aux onzième et douzième positions en Q2. Toutes les équipes savent s'accommoder d'un tel revers et Renault a souligné l'avantage que ses pilotes auraient à choisir leurs pneus au départ, dimanche. Des "medium" pour attaquer un long premier relais, sans doute. Et puis, ce n'est pas à négliger, la pénalité de trois positions de Charles Leclerc (Ferrari) pour son accident responsable à Sakhir a fait remonter le Français et l'Australien d'un cran. Toujours mieux que rien.

Esteban Ocon (Renault) au Grand Prix d'Abou Dabi 2020

Crédit: Getty Images

Un mystérieux manque d'équilibre

"Nous devons creuser dans les données comme ce résultat ne correspond pas tout à fait à nos objectifs, a déclaré Esteban Ocon, qui a battu son coéquipier pour la deuxième fois de la saison, après Spielberg 2. Nous avons toujours été dans le top dix cette semaine, et même troisième et quatrième des essais libres 3, puis nous avons semblé perdre l'arrière, l'adhérence et les pneus ne fonctionnaient plus aussi bien qu'auparavant. Nous devons comprendre ce qu'il s'est passé, car c'est un bon week-end à l'exception de cette séance. Nous devons remonter et marquer de gros points."
Pour Daniel Ricciardo, dont ce sera dimanche la dernière apparition avec Renault, ce résultat ne cadre pas non plus avec ses objectifs. "Nous semblions performants ce matin avec les troisième et quatrième temps en essais, a insisté le pilote de Perth, battu pour la première fois par un coéquipier à Abou Dabi. Nous visions bien mieux que cela. Nous sommes entrés assez aisément en Q2 avec un seul tour rapide en pneus 'tendre', mais nous avons ensuite eu du mal à tenir le rythme tant en 'medium' qu'en 'tendre'. Je pense que nous ne savons pas encore pourquoi, donc nous allons analyser cela ce soir. Je n'aime pas partir onzième, mais nous avons tous les deux le libre choix de nos pneus au départ. C'est un point positif comme la stratégie sera au cœur de la course. Nous avons vu le week-end dernier que s'élancer en 'medium' pouvait payer."
"Il n'y avait pas de problème d'équilibre en particulier, mais les deux monoplaces manquaient d'adhérence", a complété Alan Permane, le directeur sportif.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Hamilton : "Je ne m'attendais pas à être devant les Red Bull"
17/04/2021 À 17:55
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Verstappen : "Honda fait des tondeuses à gazon, mais la voiture ne sert pas à ça"
17/04/2021 À 15:07