Pas mal avec un moteur qui ne devait pas tenir la distance ! Avant le départ du Grand Prix d'Autriche, Max Verstappen savait qu'il pouvait à tout moment devoir garer sa Red Bull en panne.

Après le Grand Prix d'Europe, l'antenne Renault de Viry-Châtillon avait découvert que la nouvelle version de son V6 était équipée d'une pièce défectueuse lui interdisant a priori de résister à cinq week-ends de course. Comme tous les autres blocs mis en service depuis le Grand Prix de Monaco.

Grand Prix d'Abou Dabi
Bottas et Hamilton ont vite déposé les armes car "la Red Bull était trop rapide"
13/12/2020 À 16:16

Finalement, Max Verstappen a pu couvrir les 71 tours au programme dimanche à Spielberg, pour un superbe résultat sur les terres de son écurie.

"Ça m'a rappelé Barcelone"

"Je suis parti huitième et je finis deuxième, c'est fantastique", s'est exclamé le Néerlandais. "J'ai pris un bon départ et j'ai fait un super premier tour, je sentais que j'avais le bon rythme, même si pour nous les Mercedes sont encore trop rapides. Je n'avais pas besoin de m'arrêter à la fin (ndlr : pour changer de pneus) car j'arrivais à conserver mon écart avec les voitures derrière moi."

Le 15 mai dernier à Montmelo, près de Barcelone, il avait tenu en respect Kimi Räikkönen (Ferrari) pour mériter sa première victoire en Formule 1. Dimanche, il a encore dû écarter la menace du Finlandais. "Je voyais Kimi Räikkönen derrière moi, dans mes rétroviseurs, et ça m'a rappelé Barcelone. Il revenait très vite sur moi mais j'ai réussi à rester devant jusqu'au bout. Et forcément je pensais qu'un accrochage entre les Mercedes pourrait me donner la victoire...", a-t-il conclu.

Le coup est passé près : si Nico Rosberg a dû le laisser passer, Lewis Hamilton a pu rallier l'arrivée en vainqueur.

Grand Prix d'Abou Dabi
Coup d'arrêt pour Renault, mal parti pour aller chercher le top 4
12/12/2020 À 18:26
Grand Prix d'Abou Dabi
Vettel, le calice jusqu'à la lie
12/12/2020 À 17:55