Empêché de briller à cause d'un bris d'arbre de transmission provoqué par une bordure "très agressive" selon son équipe après seulement dix tours vendredi après-midi, Max Verstappen n'avait pas pu montrer le vrai potentiel de sa Red Bull. Samedi matin à Imola, le dernier entraînement, bien qu'interrompu quelques minutes pour dégager la Williams de Nicholas Latifi en mauvaise posture, a permis au Néerlandais de situer sa RB16B dans la hiérarchie, et le placer en haut de la feuille des temps.
Red Bull bientôt au pouvoir ? La saison de Vettel déjà fichue ? Mazepin, le nouveau bad boy de la F1 : écoutez le podcast des Fous du Volant
Après la double domination de Valtteri Bottas (Mercedes) la veille, le Batave s'est remis en "mode Sakhir" en survolant les essais libres 3, en signant un chrono de 1'14"958, en pneus "tendre", respectivement 0"456 et 0"557 plus compétitif que la McLaren de Lando Norris et la Mercedes de Lewis Hamilton.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
On peut souffler chez Alpine : la pénalité contre Räikkönen à Imola est maintenue
02/05/2021 À 20:04
Eliminé en Q2 mais auteur d'une belle remontée de la dernière place à la cinquième place il y a trois semaines au Grand Prix de Bahreïn, Sergio Pérez a encore manifestement beaucoup de choses à découvrir pour être aussi rapide que son leader. Le nouveau venu chez RBR a échoué à 0"593 de son leader Max Verstappen, ce qui pose quand même question.

Gasly et les Alpine dans le top 10

En revanche, tout s'est bien passé pour Charles Leclerc (Ferrari) et Pierre Gasly (AlphaTauri), qui ont réalisé les 5e et 6e chronos, à 0"780 et 0"932, ce qui correspond probablement à leurs vraies places dans l'ordre de valeur.
Carlos Sainz (Ferrari), à 0"950, a bouclé son tour avant celui de Valtteri Bottas (Mercedes), ce qui explique qu'il est crédité de la septième place et le Finlandais, qui a réussi le même temps, de la huitième. Dominateur lors de la première journée, le vice-champion du monde en titre a vu l'un de ses chronos annulés pour hors-piste à Piratella, comme son coéquipier Lewis Hamilton et Lando Norris (McLaren).
Enfin, c'est une bonne nouvelle, Alpine a rassuré en complétant le top 10 avec Fernando Alonso et Esteban Ocon. Par contre, on peut s'interroger sur le 11e temps de Yuki Tsunoda, encensé par Red Bull mais encore loin du compte par rapport à Pierre Gasly chez AlphaTauri, et on doute encore plus de la capacité de Sebastian Vettel à faire fonctionner son Aston Martin. Le quadruple champion du monde s'est contenté du 14e temps, à 1"431, deux rangs derrière son coéquipier Lance Stroll. Dans la crainte de ne jamais pouvoir compenser l'inconvénient la position relativement plate de sa caisse, au contraire des machines les plus performantes qui ont le train arrière relévé, l'écurie de Silverstone a commencé à menacer la FIA d'une plainte si rien n'est fait pour la remettre dans le jeu.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Avec Verstappen, Hamilton face au défi de l'anti-Rosberg
21/04/2021 À 23:43
Grand Prix d'Émilie-Romagne
"L'écart entre McLaren et Ferrari est plus grand qu'il n'y paraît"
20/04/2021 À 15:11