L'AlphaTauri AT02 a de qui tenir. Elle est l'étroite évolution de l'AT01 qui a mené Pierre Gasly à la victoire l'an dernier à Monza, et elle-même gardé le meilleur de la Red Bull, l'écurie principale de la galaxie à la boisson énergisante, puisqu'elle en a gardé le train arrière version 2019.
Red Bull bientôt au pouvoir ? La saison de Vettel déjà fichue ? Mazepin, le nouveau bad boy de la F1 : écoutez le podcast des Fous du volant
A Sakhir, Pierre Gasly l'avait qualifiée cinquième place sur la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn, et le Français est manifestement prêt à recommencer à Imola, où se tient ce week-end le Grand Prix d'Emilie-Romagne, la deuxième manche du Mondial 2021. Vendredi matin, le Normand avait posté son AlphaTauri au 5e rang, à 0"324 de la Mercedes de Valtteri Bottas. Et l'après-midi, il a fait encore mieux en signant un top 3 à 0"028 de la W12 du Finlandais. De quoi tirer un bon bilan de cette première journée italienne.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
On peut souffler chez Alpine : la pénalité contre Räikkönen à Imola est maintenue
02/05/2021 À 20:04

"Notre rythme était bon"

"Je pense que c'est l'un de nos meilleurs vendredis pour l'ensemble de l'équipe, a-t-il déclaré. Quatrième ce matin et troisième cet après-midi, j'étais si proche des meilleurs. Je me suis bien senti dans la voiture depuis le premier tour et j'ai réussi à bien attaquer, à piloter comme je le voulais, donc c'est une journée réussie."
"Nous continuons à travailler dur pour nous améliorer face à nos principaux rivaux en milieu de plateau (Ferrari, McLaren, Alpine, ndlr) et, jusqu'à présent, nous avons montré que notre rythme était bon. Nous allons analyser nos données et j'espère que nous pourrons encore nous améliorer samedi lors de la qualification." Qu'il ne faudrait pas gâcher dimanche par une grossière erreur, un contact dans le peloton dès le premier tour, comme il y a trois semaines à Sakhir.
En revanche, tout ne s'est pas bien passé pour son coéquipier, Yuki Tsunoda. "Le matin, nous avons procédé à des tests aérodynamique sur sa voiture, que nous voulons valider avant la course, a précisé Jonathan Eddolls, le chef ingénieur de course. Malheureusement, des problèmes sur son V6 ont limité son roulage et il n'a pas pu rouler aussi vite que voulu. Nous avons donc changé des éléments avant les essais libres 2, ce qui a permis de revenir à la normale." Attention quand même, AlphaTauri avait changé les mêmes ensembles (V6 et unité centrale électronique) à Sakhir, ce qui sous-entend peut-être une faiblesse à ce niveau-là.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Avec Verstappen, Hamilton face au défi de l'anti-Rosberg
21/04/2021 À 23:43
Grand Prix d'Émilie-Romagne
"L'écart entre McLaren et Ferrari est plus grand qu'il n'y paraît"
20/04/2021 À 15:11