A quelle heure est départ est-il donné ?

15h. Pour 53 tours.

Quel résultat pour le poleman à Monza ?

Grand Prix d'Italie
Eliminé, Gasly peste contre la course sprint : "C'est clair que je n'ai vu aucun dépassement"
11/09/2021 À 16:48
Les règles rencontrent tôt ou tard leur exception, mais c'est P1 ou P2 assuré pour l'homme de la pole position depuis 1994, hors abandon. C'était, car Pierre Gasly (AlphaTauri) a battu en brèche cette loi en gagnant de P10, l'an dernier.

Quel est le plan de Max Verstappen ?

Contrairement à ce qu'on lui prédit chez Mercedes, il ne se voit pas se promener. "Je m'attends à une course éprouvante parce que Lewis part P4 et qu'ils ont un peu plus de vitesse que nous", a tempéré le Néerlandais. On a quand même du mal à le suivre dans ce raisonnement.
En revanche, il a un plan bien précis en tête. "Je compte bien faire un départ propre pour créer un écart au départ, car j'en aurais vraiment besoin plus tard dans la course", a-t-il dit. Ça ne vous rappelle rien ? Si, bien sûr. C'est en démarrant comme une "fusée", selon le terme employé par Lewis Hamilton, qu'il avait écoeuré l'Anglais et posé d'emblée les bases de son succès à Zandvoort, dimanche dernier.

McLaren peut-elle créer la surprise ?

Oui. Daniel Ricciardo (McLaren) démarre de la 1re ligne, et s'il piège le poleman Max Verstappen (Red Bull) au départ, il aura la puissance suffisante pour garder le Néerlandais derrière lui.
L'Australien, que l'on n'a plus vu en 1re ligne depuis sa pole position au Mexique en 2018 pour le compte de Red Bull, est décidé à saisir sa première chance de victoire depuis sa dernière, à Monaco en 2018.
"Full attack, full attack assurément, full attack !, a-t-il répondu, à propos de son état d'esprit pour ce dimanche. C'est ce qui m'a donné une chance - un bon départ -, a-t-il expliqué après la course sprint, qui l'a vu bondir de P5 à P2 au départ. J'ai pensé que j'aurais peut-être Max au virage n°1 mais il avait la corde."
Quoi d'autre, pour se convaincre de la détermination de "Dan The Man", impatient de voir le bout du tunnel chez McLaren ? "Je suis affamé, affamé !, a-t-il répété. Quiconque m'a vu après la qualification (vendredi) n'a pas été surpris du résultat aujourd'hui".
https://i.eurosport.com/2021/09/11/3217134.jpg
Et question stratégie, ce n'est pas Mercedes ou Red Bull qui a l'avantage du 2 contre 1 pour une fois mais les Oranges, avec Lando Norris en troisième position au départ. De quoi tenter un undercut avec un pilote, et rallonger le premier relais du second pour faire douter MV33 et sa bande.
"McLaren est un facteur pour la course, ne les sous-estimons pas. Ils sont rapides et leur voiture est très efficace", a d'ailleurs dit Christian Horner, directeur d'équipe de RBR.

Quelle est la marge de manœuvre de Lewis Hamilton ?

Il part quatrième, sur la partie sale de la piste, et sa seule chance de passer les McLaren sera au départ ou dans la pitlane, lors du seul arrêt au stand que comptera cette course.
Plan tactique saccagé et déprime pour Hamilton, qui voit une victoire "facile" de Verstappen
Car pour ce qui est du reste, le pessimisme est de rigueur chez Mercedes. "Nous allons regarder les options mais la réalité est que nous avons galéré pour essayer de doubler les McLaren, a constaté Andrew Shovlin, l'ingénieur en chef. En dépit du fait que nous étions beaucoup plus rapides, Lewis n'a jamais pu s'approcher. Ce sera la même chose dimanche, et ça offrira une victoire facile à Max [Verstappen]."
Une chose est sûre, refaire un piètre départ n'est pas dans les plans. "Il faut étudier ce qui ne s'est pas bien passé", a précisé le technicien de Brackey, qui plusieurs heures après la course sprint n'avait pas une idée précise de l'origine de la défaillance à bord de la W12 n°44.
Enfin, tout jeu d'équipe est exclu étant donné la position de dernier sur la grille de départ de Valtteri Bottas, pénalisé pour l'installation de son moteur n°4.
https://i.eurosport.com/2021/09/11/3216882.jpg

Ferrari peut-elle faire mieux ?

Charles Leclerc et Carlos Sainz ont maximisé le potentiel de leurs SF21, et Laurent Mekies, le directeur de la Compétition à la Scuderia, estime qu'il ne sera pas possible de faire beaucoup mieux : "Nous sommes bien conscients que les caractéristiques de la piste de Monza signifient que nous sommes devant une course très éprouvante."

Pourquoi ça ne dépasse pas à Monza ?

En s'ouvrant, le volet supérieur de l'aileron arrière réduit la traînée aérodynamique. Son effet étant proportionnel à sa taille, le DRS a un impact moindre à Monza, où les appuis sont très réduits.
Le dispositif booste la Vmax de 15 km/h, ce qui s'avère insuffisant comme Lewis Hamilton l'on montré derrière Lando Norris.

Quelle est la particularité de la course à Monza ?

C'est la plus courte de la saison en termes de durée. L'édition 2019 avait duré 1 heure 15 minutes et 26 secondes.
Grand Prix d'Italie
Tête projetée mais coup du lapin évité : pourquoi le crash de Sainz mérite l'enquête de la FIA
16/09/2021 À 19:32
Grand Prix d'Italie
"Sieste", "génération Y" et "fanfare" : la course sprint, un concept à parfaire
16/09/2021 À 06:23