Les gagnants

Max Verstappen (Red Bull)
Il est même le grand gagnant, car sa prise de pouvoir au départ de la course sprint l'a placé dans une situation idéale pour la course de 52 tours, dimanche. Sachant que le point fort de la Red Bull est le départ, par rapport à la Mercedes, le Néerlandais a tout pour contrôler la course d'entrée. Et puis, n'oublions pas le championnat : cette pole position inédite lui a permis de gratter un point de plus. Il va donc démarre l'épreuve avec 33 points d'avance sur Lewis Hamilton.
Grand Prix de Grande-Bretagne
Facture doublée pour Red Bull et "quelques rounds avec Tyson Fury" pour Verstappen
23/07/2021 À 21:10
Verstappen sur l'authenticité de sa pole : "Un peu étrange de l'obtenir lors d'une course"
Fernando Alonso (Alpine)
Quel show ! Le trafic qui l'a empêché d'aller chercher une meilleure place sur la grille de départ de la course sprint (11e) a déclenché chez lui une réaction d'orgueil qui l'a poussé à faire le pari des "tendre". Un choix décalé qui lui a permis de laisser Sebastian Vettel (Aston Martin), Carlos Sainz (Ferrari), George Russell (Williams), Daniel Ricciardo (McLaren), Lando Norris (McLaren) et Sergio Pérez (Red Bull) dans ses rétroviseurs. Rien que ça !
Septième en mode "Fort Knox", le double champion du monde a tout simplement obtenu sa meilleure position de départ de la saison.
"C'était sympa, très plaisant le premier tour, s'est-il exclamé. Passer de la 11e à la 5e place, forcément, ce n'est pas un premier tour normal. Après c'est devenu plus compliqué avec nos pneus 'tendre', et il fallait résister aux McLaren. Mais finalement on a dû abandonner cette bataille parce qu'ils allaient trop vite. Mais dans tous les cas 7e c'est mieux que 11e, donc on prend ! C'est un de mes meilleurs (premiers tours)".
Red Bull et l'apport de Pérez, Russell plutôt que Bottas, les courses "sprint" : écoutez Les Fous du volant avec Jean-Eric Vergne
Charles Leclerc (Ferrari)
Bien sûr, le Monégasque a gardé sa quatrième tout au long des 17 tours, mais il va attaquer la course avec des certitudes sur la tenue de ses pneus, contrairement à d'habitude. Mieux même. "On était dans le rythme de Valtteri [Bottas, parti en "tendre"] plus ou moins, on ne s'y attendait pas vraiment, donc c'est positif."

Les perdants

Sergio Pérez (Red Bull)
"Un jour médiocre de ma part", a jugé "Checo", auteur d'une gigantesque tête-à-queue à Chapel qui a "ruiné" sa course au 5e tour. Victime de vibrations, retiré dans l'avant dernier tour par précaution, il va partir de la pitlane. Cinquième vendredi avec des chances raisonnables de jouer un rôle stratégique pour Max Verstappen, il laisse le champ libre à Lando Norris (McLaren), son adversaire direct dans la bagarre pour sa troisième place au championnat.

"Le retour de Red Bull est en grande partie dû à l'arrivée de Pérez dans l'équipe"

George Russell (Williams)
Une triste dégringolade. L'ovation de la Q3 est bien loin, et l'espoir britannique n'est même plus sûr de pouvoir viser son premier point avec l'équipe de Grove dimanche. Classé huitième vendredi, "qualifié" neuvième samedi, le candidat au deuxième baquet de la Mercedes de 2022 a malheureusement sorti d'emblée Carlos Sainz (Ferrari), ce qui lui a valu une pénalité de trois places sur la grille de départ.

Vergne : "Russell mérite cent fois plus sa place que Bottas chez Mercedes"

Pierre Gasly (AlphaTauri)
Ce sprint aurait pu lui apprendre quelque chose mais le résultat est un échec. P12 comme au départ, le Normand n'a solutionné aucun des problèmes qui affectent son AT02. "Je suis assez frustré, a-t-il déclaré. Nous avons mal commencé ce week-end lors de la première séance d'essais et avec une seule session nous n'avons pas pu vraiment réagir avant la qualification (vendredi), puis aujourd'hui (samedi) j'ai encore eu des difficultés. C'est très décevant parce que je sais que la voiture a beaucoup plus de potentiel, mais jusqu'à présent, nous n'avons tout simplement pas réussi à la faire fonctionner."

Vergne : "Aujourd'hui, AlphaTauri c'est l'équipe de Pierre Gasly"

Lewis Hamilton (Mercedes)
En patinant à l'extinction des feux, le Britannique a perdu une pole position signée dans des conditions émouvantes vendredi, et donné les clés de la course à Max Verstappen (Red Bull). Sans compte le point qu'il a encore lâché au championnat. Reste l'infime espoir de pouvoir échafauder une stratégie avec le concours de Valtteri Bottas. Mais comment ?
Hamilton pointe le mal de Mercedes : "Nous avons perdu de la performance sur les départs"

L'énervé

Carlos Sainz (Ferrari)
Une belle occasion manquée ! Moyennement qualifié (9e), l'Espagnol s'est retrouvé dans les roues de George Russell (Williams), qui l'a éjecté de la piste au premier tour. Ce qui l'a obligé à reprendre la piste P19. "Je suis loin d'être content car la voiture avait un bon rythme et je comptais me qualifier en bonne position pour dimanche", a pesté l'Espagnol, qui a lâché dans son tour de rentrée : "Russell ne mérite pas de finir la course devant nous !"
"Il a bloqué les roues et m'a percuté (…) je pense honnêtement que c'est de sa faute", a-t-il ajouté. Ce que le collège des commissaires a confirmé. P10 sur la grille de départ suite à la pénalité de George Russell, six places derrière son coéquipier Charles Leclerc, il risque d'être dans une stratégie décalée, comme Ferrari a pris l'habitude de le faire pour son pilote le moins bien positionné au départ.
Grand Prix de Grande-Bretagne
"J'ai trouvé la pénalité sévère" : Mercedes défend Hamilton après le crash avec Verstappen
21/07/2021 À 18:12
Grand Prix de Grande-Bretagne
Chez Red Bull, une facture qui "fait mal" et la menace de pénalités pour... Verstappen
20/07/2021 À 22:34