Getty Images

Horner : "Ça s'est vraiment joué dans les deux ou trois derniers virages"

Horner : "Ça s'est vraiment joué dans les deux ou trois derniers virages"

Le 03/08/2019 à 17:23Mis à jour Le 03/08/2019 à 20:26

GRAND PRIX DE HONGRIE - La pole position au Hungaroring de Max Verstappen ne doit rien au hasard. Elle montre que Red Bull et Honda ont franchi un nouveau cap, aidés par un pilote néerlandais au top de sa forme.

Le trio composé par Red Bull, Honda et Max Verstappen était au sommet, samedi au Hungaroring, et c'était nécessaire pour priver Valtteri Bottas (Mercedes) de la pole position du Grand Prix de Hongrie. Au bout d'un tour-record en 1'14"572, le package formé par le châssis autrichien, le moteur nippon et le pilote néerlandais a finalement recalé Valtteri Bottas (Mercedes) pour 0"018.

Depuis le premier run, le Batave détenait la pole position provisoire en 1'14"958, mais la pression des pilotes de Mercedes était telle que le prodige de Red Bull Racing y est retourné pour reproduire un exploit. Ce que son patron, Christian Horner a apprécié à sa juste valeur. Au prix, selon lui, d'une fin de tour absolument parfaite.

"Cette pole est fantastique pour lui. Quel tour !, s'est réjoui le directeur d'équipe de RBR devant la caméra de Sky Sports F1. J'espérais que son premier chrono en Q3 suffirait, et que le circuit ne serait pas plus rapide. Mais il est devenu évident qu'il devait améliorer son temps, Bottas se rapprochant de plus en plus. Ça s'est vraiment joué dans les deux ou trois derniers virages pour que Max réussisse son tour."

Max Verstappen (Red Bull) au Grand Prix de Hongrie 2019

"Ces moteurs commencent à bien nous convenir à présent"

A la première pole position des Red Bull depuis celle de Daniel Ricciardo à Mexico en 2018, se sont ajoutées quelques statistiques plus agréables encore : la première pole position d'un moteur Honda depuis celle de Jenson Button en 2006 à Melbourne, sur une Honda, et le fait que Max Verstappen soit le centième pilote titulaire d'une position de pointe.

"Honda fait un super boulot et tout le mérite leur revient de nous avoir donné le moteur pour nous placer en pole position aujourd'hui, a insisté Christian Horner. Le tracé est moins sensible à la puissance que les autres mais ces moteurs commencent à bien nous convenir à présent. Les progrès viennent de tous les secteurs : le châssis fonctionne bien, le moteur aussi évidemment, et Max a sorti des tours incroyables. Nous avons gagné en Autriche, nous aurions dû finir deuxième en Grande Bretagne (ndlr : sans le coup de tampon de Vettel), nous avons gagné la dernière course et nous sommes maintenant en pole position ici."

Red Bull vise à présent sa troisième victoire en quatre courses, ce qui serait une première depuis la fameuse série des neufs succès de Sebastian Vettel en conclusion de 2013.

Max Verstappen (Red Bull) au Grand Prix de Hongrie 2019
0
0