Getty Images

Sixième à un tour, Gasly a fait pire que l'an dernier avec sa Toro Rosso

Sixième à un tour, Gasly a fait pire que l'an dernier avec sa Toro Rosso

Le 04/08/2019 à 22:12Mis à jour Le 05/08/2019 à 10:00

GRAND PRIX DE HONGRIE - Pierre Gasly (Red Bull) a encore piloté loin des standards de son coéquipier Max Verstappen, dimanche. Sixième, c'est ce qu'il avait déjà réussi l'an dernier au Hungaroring avec une Toro Rosso. Mais là, il a fini à un tour.

Dimanche, on a encore eu l'impression que Max Verstappen et Pierre Gasly ne pilotaient pas sur la même catégorie. Que le Français n'avait pas une Red Bull mais plutôt une Toro Rosso. Un an après son transfert de l'écurie sœur de Faenza, le pilote normand n'a d'ailleurs pas progressé : il a encore fini sixième au Hungaroring, mais à un tour cette fois alors qu'il avait accompli les 70 tours comme le vainqueur en 2018.

Samedi, Pierre Gasly avait encaissé 0"878 de la part de son coéquipier en qualification. Un gouffre, un vrai coup de poing. A ce tarif, dimanche promettait d'être un nouvel enfer. Il le fut. Pendant que le Néerlandais faisait vaillamment la course en tête, il se battait avec des outsiders pour sauver les meubles. Malheureusement pas les apparences.

Passé par Carlos Sainz (McLaren), Lando Norris (McLaren) et Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), tous en "tendre" dans le premier tour, Gasly a cravaché en "medium" au début pour laisser au bout du compte le débutant britannique et le vétéran finlandais dans ses rétros. Mais pas l'Espagnol dont la McLaren n'a pourtant rien du standing d'une Red Bull.

Après 69 des 70 tours au programme, le nouveau calvaire a pris fin. Pour l'heure, seul donc Silverstone a fait figure de parenthèse dans une saison cauchemardesque.

Pierre Gasly (Red Bull) au Grand Prix de Hongrie 2019

Menacé par Sainz au championnat

"Cela a été une course difficile dès le début : j'ai un fait un départ médiocre, et juste après ça j'ai essayé d'attaquer mais je glissais partout et j'avais du mal à trouver du grip, a raconté Gasly. Je me suis retrouvé un peu pris en sandwich au virage n°1, et ce fut tendu avec Kimi [Räikkönen] au n°2."

"Vendredi s'est bien passé mais samedi j'ai juste galéré avec le grip, a-t-il poursuivi. P6 avec quelques points ce n'est sûrement pas le total espéré. Le break va faire du bien à tout le monde. Je vais me détendre et revoir la première moitié de saison, regarder ce qui est allé et ce qui aurait pu être amélioré pour revenir plus affuté et plus fort".

Alors que Max Verstappen figure au troisième rang du championnat avec 181 points, à sept points du deuxième, Valtteri Bottas (Mercedes), Pierre Gasly reste sixième avec 63 unités. Soit moins de la moitié du total de Charles Leclerc (Ferrari), cinquième, et tout juste cinq points devant Carlos Sainz (McLaren).

0
0