Getty Images

Quatre à la suite pour Leclerc et Ferrari

Quatre à la suite pour Leclerc et Ferrari

Le 28/09/2019 à 15:05Mis à jour Le 28/09/2019 à 16:30

GRAND PRIX DE RUSSIE - Pour la quatrième fois consécutive, la sixième de la saison, Charles Leclerc s'élancera en pole position dimanche. Ce samedi, le jeune pilote de Ferrari a signé le meilleur temps de la qualification à Sotchi, devant Lewis Hamilton (Mercedes) et son coéquipier Sebastian Vettel. Quatrième, Max Verstappen (Red Bull) s'élancera en 9e position en raison d'un changement de moteur.

Sebastian Vettel répétait en arrivant sur les bords de mer Noire qu'il ne se sentait "pas un n°2". Samedi, son coéquipier Charles Leclerc a relégué cette affirmation au rang d'exercice d'auto persuasion. En qualification, le Monégasque a volé une quatrième fois de suite vers la pole position, une première pour un pilote Ferrari depuis Michael Schumacher en 2000-2001. Et une première pour un pilote dans sa première saison chez Ferrari depuis Niki Lauda en 1974.

Q3 du Grand Prix de Russie 2019

Le plus rapide dans le premier run en Q3, le prodige de la Scuderia a amélioré son temps de référence pour arrêter le chrono à 1'31"628. Pendant que l'Allemand se faisait subtiliser la deuxième place par Lewis Hamilton (Mercedes), jusqu'alors relativement inexistant jusqu'alors.

"La voiture était sensationnelle. C'est génial de revenir en pole position, mais le départ est très important ici, peut-être plus que nulle part ailleurs", a réagi le poleman.

Top 8 sur la grille pour Grosjean

"Ce fut une qualification acharnée, car ces gars (Leclerc, Vettel) ont une vitesse de dingue en ligne droite ; un "mode jet" !", s'est amusé Hamilton, qui a soufflé la deuxième place à Vettel pour 0"003.

"Je ne suis pas entièrement heureux. Je n'ai pas tiré le maximum de la voiture et ma Q1 a été perturbée", a déclaré Vettel.

Max Verstappen (Red Bull) auteur du quatrième temps mais pénalisé de cinq places suite à un changement de V6 Honda hors quotas, c'est donc Valtteri Bottas (Mercedes), totalement transparent sur le tour chrono, qui récupère le quatrième emplacement sur la grille de départ de la 16e manche du Mondial. Avec une perfoamnce à plus d'une seconde du pilote de la Ferrari n°16.

La seconde Red Bull d'Alexander Albon crashée sur une faute du pilote en Q1, il y avait une fois encore des opportunités pour les outsiders de se montrer. Et à ce jeu-là, Carlos Sainz (McLaren) en a mieux profité que les autres : qualifié sixième, il partira cinquième dimanche à 13h10, devant Nico Hülkenberg (Renault), son coéquipier Lando Norris et Romain Grosjean (Haas). Tandis que Daniel Ricciardo (Renault) complètera la cinquième ligne, juste derrière Max Verstappen (Red Bull).

Pierre Gasly (Toro Rosso) recalé de justesse en Q3 (11e), les autres faits à relever sont la meilleure qualification signée par Antonio Giovanizzi pour Alfa Romeo et le no show du local Daniil Kvyat, pour cause d'installation d'un nouveau moteur dans sa Toro Rosso.

0
0