Du rêve au cauchemar en l'espace d'un seul tour. En route pour un doublé, dimanche, à Sotchi, la Scuderia Ferrari a vu cette possibilité s'envoler lorsque Sebastian Vettel a été contraint d'abandonner. La raison ? Un problème au moteur, comme révélé par Mattia Binotto, le directeur d'équipe et directeur technique de l'écurie italienne.

"Raisons de sécurité"

"Nous avons eu un problème sur la partie hybride du moteur, et nous avons perdu l’isolation du système électrique dans la voiture", a-t-il révélé. Face à cette mésaventure, le box Ferrari a alors demandé à Vettel de s'arrêter immédiatement pour des "raisons de sécurité". "C'est dommage car 100 mètres plus tard, il y avait la voie des stands et la voiture de sécurité virtuelle ne serait pas sortie, mais c’était le plus sûr que nous pouvions choisir de faire pour Seb et sur le plan de la sécurité", poursuit-il.
Grand Prix de Russie
Mercedes n'avait aucune chance au départ, c'est ce qui l'a sauvée
29/09/2019 À 19:36
La suite est connue. Avec ce "virtual safety car", Lewis Hamilton en a profité pour faire son arrêt aux stands et ainsi passer devant Charles Leclerc. Le Monégasque ne reviendra jamais.

Mattia Binotto - Ferrari Team Principal

Crédit: Getty Images

Grand Prix de Russie
Brawn : "La combinaison Vettel - Leclerc est potentiellement explosive"
01/10/2019 À 16:25
Grand Prix de Russie
Marko : "Vettel n'a pas d'avenir avec Ferrari"
30/09/2019 À 07:49