Peut-il arriver quelque chose à Lewis Hamilton à Sotchi qui puisse le dérouter de la 91e victoire qui le consacrait co-recordman des victoires avec Michael Schumacher, dimanche soir ? L'Anglais a repoussé son propre record des pole positions avec une 96e distinction dans le tour chrono, samedi sur les bords de la mer Noire, en quasi miraculé d'une session dont il a failli se faire éjecter, et terminer prématurément au 15e rang.
Grand Prix de Russie
Bonus-malus : Pari fou et ligue anti-Hamilton
10/10/2021 À 21:49
En Q2, le sextuple champion du monde de Mercedes a vu son temps annulé lors de son premier tour chrono suite à un passage hors des limites de la piste dans le dernier virage. Puis, dans son second run, le sort s'en est mêlé. Il lui restait quelques virages à négocier lorsque le drapeau rouge a stoppé l'activité en piste, suite au crash de Sebastian Vettel (Ferrari) au virage n°4. Avec tout juste 2 minutes et 15 secondes pour effectuer son tour de lancement en queue de peloton, le pilote de la W11 n°44 a coupé la ligne de chronométrage à peine une seconde avant la fermeture.

"Bottas ne fait pas assez le job"

En Q3, #LH44 a survolé les débats avec un nouveau record du tracé pour une session de qualification, en 1'31"304. Monté en puissance en matinée grâce à de nouveaux réglages, le pilote d'outre-Manche a suivi une courbe de progression opposée à celle de Valtteri Bottas, en retrait dans sa première tentative et fautif dès le virage n°2 lors de sa seconde. Au point que, avec un chrono à 0"652, le Finlandais a abandonné la deuxième place sur la grille à Max Verstappen (Red Bull), auteur d'essais laborieux jusque-là.

Aucune Ferrari en Q3, presque une habitude

Alexander Albon à nouveau en grande difficulté chez Red Bull malgré son podium au Mugello, à 1"704 de la pole position et surtout 1"141 de son coéquipier Max Verstappen, nombre d'outsiders avaient une chance de compléter la deuxième ligne. Cet accessit disputé est finalement revenu à Sergio Pérez (Racing Point), qui pour la neuvième fois de sa carrière a égalé son meilleur résultat du samedi. Le Mexicain à la recherche d'un volant pour 2021 a devancé d'un souffle Daniel Ricciardo (Renault), et avec un peu plus de marge Carlos Sainz (McLaren) et Esteban Ocon (Renault).
Derrière Lando Norris (McLaren), Pierre Gasly (AlphaTauri) a pris la neuvième place sur la grille, devant le n°2 de Red Bull Racing, Alexander Albon.

Le show à tout prix ? "Mercedes le dit : la F1 ce n'est pas du catch ou de la télé-réalité"

Pour la troisième fois en quatre meetings, Ferrari a donc brillé par son absence en Q3. Reparti pour un ultime tour en Q2 suite au crash de Sebastian Vettel, Charles Leclerc n'a pu faire mieux que le onzième temps. En colère, le Monégasque a bondi de sa machine pour aller évacuer sa frustration. Sans oublier que Maranello n'avait promis aucun gain significatif malgré la greffe de nouvelles pièces pour ce rendez-vous russe.
Enfin, Romain Grosjean est passé près de l'exploit de voir la Q2 après des essais calamiteux. Sans regret : 0"4 lui a manqué en Q1 pour prendre la place de l'une des Ferrari mais il faut souligner son esprit combatif malgré les rumeurs qui enflent sur sa fin de carrière en Formule 1.
Grand Prix de Russie
Au départ, Gasly a expédié Alonso en tête-à-queue
10/10/2021 À 12:18
Grand Prix de Russie
"Ce n'est toujours pas assez bon" : largué par les Mercedes, Verstappen craint même AlphaTauri
09/10/2021 À 16:42