Ce championnat n'a pas fini de nous surprendre. Les retournements de situation se succèdent et le Grand Prix de Turquie pourrait ne pas faire exception. Deux semaines après la remontée improbable de Max Verstappen (Red Bull) de la dernière place de la grille à la deuxième finale en Russie, Lewis Hamilton (Mercedes) est en passe de réussir un tour de force tout aussi spectaculaire.
Ce week-end, c'est au tour du Britannique d'encaisser une pénalité de dix places pour l'installation d'un nouveau V6 hors règlement. Samedi, le n°1 mondial britannique a survolé les trois parties de qualification de la seizième manche 2021, s'assurant un départ en position dimanche. Un handicap qu'il pourrait effacer au point prendre des points à son rival néerlandais, situé à seulement deux longueurs au championnat. Car il se sent capable de gagner à Istanbul, un an après le triomphe qui lui avait fait de lui un septuple champion du monde.
Grand Prix de Turquie
Hamilton meilleur temps, la pole pour Bottas devant Verstappen
09/10/2021 À 13:06
Hamilton prêt à prendre sa retraite à tout moment "si ça peut aider"

"Impossible" n'appartient pas au vocabulaire de Hamilton

"La piste était absolument sensationnelle avec ce niveau de grip, a d'abord commenté l'Anglais, pour qui cela aurait dû être la 102e pole position. La session a été piégeuse, avec des plaques humides, mais l'équipe a fait un super boulot. Je suis content de la performance en termes de timing des tentatives. Dimanche s'annonce difficile mais je donnerai tout. C'est dur de doubler ici, et on l'a vu à la dernière course à partir du moment où Max [Verstappen] est revenu à la sixième place. Mais il y a ici la ligne droite du fond du circuit. J'espère que nous pourrons offrir une belle course aux fans."
Et de préciser que sa position de départ ne lui interdisait rien. "Mon objectif est seulement de gagner, ce qui sera dur en partant onzième mais pas impossible, a-t-il prévenu devant la caméra de Sky Sports F1. Je ne sais pas ce que la météo prévoit et je reste sur mes garde en m'assurant que nous pourrons sortir l'attaque maximale."
"C'était une bonne qualification, dans des conditions pas faciles, spécialement en Q1 avec ces parties humides, a détaillé à chaud Valtteri Bottas. Le résultat est celui que nous avions planifié. Je focalise sur ma course."

"Valtteri veut gagner"

Avec un Lewis Hamilton remonté comme une pendule et un Valtteri Bottas désireux de gagner au moins une course cette saison avant de rejoindre Alfa Romeo en 2022, Mercedes aura peut-être un problème de riches. Une consigne à donner, pour être clair.
Au dernier Grand Prix d'Italie, Toto Wolff n'avait d'ailleurs pas caché ses intentions : Bottas en pole, le manager autrichien avait donné l'ordre lors de la réunion d'avant course de s'incliner au besoin devant son chef de file. Samedi, il n'a pas évoqué cette éventualité car trop d'inconnues demeurent.

"Hamilton ne baisse pas avec l'âge, Verstappen a les dents qui traînent par terre"

"Il faut voir le positif : la voiture est très rapide, a déclaré dans un premier temps le directeur d'équipe de Mercedes à Sky Sports. Nous partons de la pole position, mais le côté négatif est que nous aurions pu verrouiller la première ligne. Cela ne va pas être facile avec les voitures en 'medium', progresser sera éprouvant. Vendredi, lors des longs runs, nous étions derrière Haas et Williams à un moment, et c'était très difficile même de s'approcher. La stratégie est la chose qui pourra nous aider le plus."
Pour résumer, ce n'est pas gagné pour LH44 et il n'y a qu'un plan pour l'instant. "Nous devons d'abord nous occuper de nous-mêmes : Vallteri veut gagner, c'est la meilleure opportunité et ça aidera Lewis, a-t-il insisté. Les Red Bull n'ont pas été si compétitives que ça ce week-end, et sur les longs runs c'était pire que sur le tour unique."
Dimanche, tout dépendra de la vitesse à laquelle Lewis Hamilton pourra se frayer un chemin dans le peloton et du moment où il apparaîtra dans les rétroviseurs de la RB16B n°33, si jamais il y parvient. Il sera alors temps pour Mercedes de jouer à deux contre un, quitte à sacrifier Valtteri Bottas.
Grand Prix de Turquie
Un fiasco signé Hamilton
10/10/2021 À 17:50
Grand Prix de Turquie
Le chassé-croisé continue : Verstappen repasse Hamilton en tête du championnat
10/10/2021 À 15:29