C'est un 18-1 pas décisif mais pour le moins important dans la course à la troisième place du championnat du monde Constructeurs. Sans victoire cette saison ni même de podium depuis la troisième place de Carlos Sainz en Hongrie, avant la trêve estivale donc, Ferrari continue de se battre pour être le meilleur des poursuivants derrière les intouchables Mercedes et Red Bull.
Course
Grand Prix de São Paulo
Hamilton : "Jamais je n'aurais pensé partir dernier et gagner"
14/11/2021 À 20:41
D'une régularité de métronome, l'écurie italienne s'est un peu plus rapprochée de ce but qui redorerait a minima son blason en usant un peu plus sa rivale McLaren. Pour le septième meeting consécutif, la Scuderia a marqué entre 15 et 20 points le dimanche. Dix-huit points précisément ce dimanche au Grand Prix de Sao Paulo, contre un pour McLaren. A trois épreuves de la conclusion de la saison, Maranelo a amassé 31,5 points de plus que Woking.
Tout n'a pas été parfait, certes. Carlos Sainz s'est élancé de la troisième place sur la grille de départ et a fini sixième tandis que son coéquipier Charles Leclerc est remonté du sixième au cinquième rang.

"J'ai beaucoup travaillé sur mon pilotage dans la soirée"

En délicatesse avec la tenue de ses pneus "medium" vendredi et qualification et samedi lors de la course sprint, Charles Leclerc s'en est donc bien sorti au bout des 71 tours que comptait la dix-neuvième manche du Mondial 2021. Battu quatre fois par son coéquipier lors des six dernières sessions de qualification, il a compilé 44 points contre 26 à l'Espagnol et a désormais en ligne de mire Lando Norris (McLaren), posté à la cinquième place du championnat du monde Pilotes, trois unités devant lui.
Verstappen, fataliste mais pas abattu : "On a limité les dégâts"
"Tout s'est passé selon le plan prévu, a commenté l'équipe italienne. La stratégie et les pit stops ont été bien exécutés et les pilotes ont fait un travail intelligent de gestion des pneus, en attaquant quand ils devaient, sans faire d'erreur. La SF21 a bien fonctionné en 'medium' comme en 'dur', à une allure correcte, en étant capable de maintenir les positions gagnées dans les premiers tours.
"Samedi était difficile pour moi, a reconnu le Monégasque. J'ai beaucoup travaillé sur mon pilotage dans la soirée. Aujourd'hui, j'ai fait un super premier tour." Doublé par Lewis Hamilton au 3e passage, il s'est ensuite occupé de surveiller les écarts devant et derrière lui. "Il fallait gérer les pneus, j'ai bien piloté et j'ai réussi à terminer cinquième, ce qui était le meilleur résultat possible, a-t-il affirmé. Donc très heureux, surtout de la progression entre hier(samedi) et aujourd'hui(dimanche) sur une piste sur laquelle j'ai du mal généralement. On avait un très bon rythme. Même comparé à notre principal concurrent (McLaren), on a été fort, ce qui est un signal positif."

"Nous manquons de régularité au démarrage"

Pour Carlos Sainz, ce fut un peu plus compliqué. Longtemps deuxième pendant la course sprint la veille, le Madrilène avait fini par céder face à Max Verstappen (Red Bull) et il avait gérer ses pneus à l'agonie dans les dernier tour pour s'offrir un point et partir de la 2e ligne. Mais, situé à droite, sur la partie roulante de la piste, il n'a pas bénéficié de la dynamique, comme on l'a vu au départ, des pilotes postés sur la rangée paire.
Auteur d'un démarrage poussif, il s'est même fait heurter par Lando Norris (McLaren). Cinquième dans le tour d'ouverture, il s'est fait avaler par Lewis Hamilton (Mercedes) et a piloté comme son voisin de garage pour conserver sa place.
"Je ne peux dire que je suis content du résultat car si j'avais fait un départ propre, j'aurais probablement fini cinquième, a-t-estimé. Nous avons besoin de chercher à en comprendre la cause, car nous manquons de régularité au démarrage. J'ai eu un contact avec Lando (Norris) et ça m'a coûté des positions au profit de Checo (Perez) et Charles. A partir de là, le rythme a été solide."
"Nous avons doublé notre avance sur McLaren mais ça ne signifie pas que c'est plié", a prévenu Mattia Binotto, le directeur d'équipe. La prudence est sûrement de mise avant deux visites sur des circuits inconnus de la Formule 1, Losail au Qatar et Jeddah en Arabie saoudite. Qui précèderont la finale d'Abou Dabi.
Saison 2021
Hamilton à la retraite, Leclerc taclé : Ecclestone délivre ses cadeaux de Noël
27/12/2021 À 10:25
Grand Prix d'Abu Dhabi
Incidents, réclamations de Mercedes… Que dit le règlement ?
13/12/2021 À 19:49