Pour Alpine, c'est un nouveau double top 10 particulièrement significatif puisqu'il confirme une nette montée en gamme. Deux semaines après les neuvième et dixième places d'Esteban Ocon et Fernando Alonso à Imola, l'écurie française a bouclé le Grand Prix du Portugal, dimanche à Portimao, aux septième et huitième rangs avec le Français et l'Espagnol. Ce qui lui permet de remonter de la septième à la cinquième place du championnat du monde Constructeurs avec 13 unités, devant AlphaTauri et Aston Martin, des équipes qui devraient être leurs adversaires toute la saison.
Le film de la course
L'écurie basée à Enstone a raison de ne pas bouder son plaisir : comme elle le souligne, ses pilotes ont effectué une série de beaux dépassements sur le Circuit International de l'Algarve.
Grand Prix du Portugal
"Alonso a retrouvé la grinta, et ça, c'est plutôt bon signe"
04/05/2021 À 20:01
On peut souffler chez Alpine : la pénalité contre Räikkönen à Imola est maintenue
Qualifié sixième, Esteban Ocon a perdu une position et c'est là un moindre mal. Le Normand faisait partie des cinq pilotes du top 10 sur la grille de départ à s'élancer en Pirelli "tendre", et c'était un sérieux désavantage face aux concurrents chaussés de "medium", ceux de Mercedes et de Red Bull, et plus spécialement Charles Leclerc (Ferrari), qualifié huitième et qui a fini devant les A521.

"Notre monoplace s’est améliorée"

Au départ, le natif d'Evreux a cédé une position à Lando Norris (McLaren) et il a perdu du terrain au classement en stoppant dès le 29e tour pour prendre des "dur", avant de remonter dans la hiérarchie au gré des arrêts au stand. Et de quelques brillantes manœuvres de sa part, dont celle sur Pierre Gasly (AlphaTauri), à l'extérieur du virage n°1. C'était au 29e passage pour la onzième place, et 15 tours plus tard, il était à la place définitive, la septième, après avoir fait cédé Carlos Sainz (Ferrari), en difficulté avec ses gommes "medium".
"Je suis très content de la course et je pense que nous avons atteint notre maximum, a estimé Esteban Ocon. Placer les deux voitures dans les points démontre nos progrès et notre bon week-end dans l’ensemble. Tous les membres de l’équipe ont contribué à cette progression et le fait de se battre avec les Ferrari et les McLaren montre que notre monoplace s’est améliorée. Les dépassements étaient très plaisants !"
Fernando Alonso, pour sa part, a pu rassurer son équipe sur son retour au sommet de sa forme, qui se faisait attendre. Eloigné des circuits de Formule 1 pendant deux ans, le champion du monde 2005 et 2006 de 39 ans a bouclé son dimanche dans le top 8, là encore grâce à quelques dépassements sans appel.

"Une situation bien différente de Sakhir et à Imola"


Auteur d'un départ moyen (de P13 à P15), l'Asturien a haussé le ton avec ses pneus "dur" chaussés au 40e tour. Lors des 16 derniers passages, il a doublé Pierre Gasly (AlphaTauri), Daniel Ricciardo (McLaren) et son ami Carlos Sainz (Ferrari) pour échouer à une seconde de son coéquipier.
"C’était un bon week-end en général, a-t-il déclaré. La voiture a affiché de bonnes performances et nous avons fait un grand pas en avant en nous battant en course avec des Ferrari (ndlr : celle de Sainz) et McLaren (ndlr : celle de Ricciardo), une situation bien différente de celle qui était la nôtre à Sakhir et à Imola. C’était la première fois où je me sentais à l’aise pour attaquer fort. Je souhaite adresser un grand bravo à tout le monde dans l’équipe pour cette belle progression et je pense que cela aurait pu être encore mieux si nous étions partis plus haut sur la grille. Les performances du samedi seront la clé des deux prochaines courses à Barcelone et à Monaco. Je dois donc me concentrer sur la maximisation de mon rythme sur un tour dès la semaine prochaine."
Fernando Alonso en est conscient : il doit désormais entrer facilement en Q3 pour s'ouvrir d'autres perspectives en course.
Pour ce qui est des capacités opérationnelles, il pourra compter sur Alpine. "La course d’aujourd’hui a été bien gérée du début à la fin, s'est félicité Marcin Budkowski, le directeur exécutif. Notre stratégie était inspirée, les deux pilotes ont bien géré leur premier relais (en 'tendre') avant d’attaquer avec les pneus 'dur' dans le second pour gagner des places et prendre du plaisir."
Grand Prix du Portugal
"Bottas essaye d'être le nouveau Rosberg mais on a le sentiment qu'il n'y arrivera jamais"
04/05/2021 À 17:39
Grand Prix du Portugal
"Hamilton, c'est l'élu dans Matrix, et Max Verstappen ne l'est pas encore"
04/05/2021 À 17:04