La note : 4/5

Des longueurs, c'est vrai, mais de nombreux dépassements en piste et pas des moindres : Verstappen (Red Bull) a doublé Hamilton (Mercedes) et inversement, ces deux-là ont passé Bottas (Mercedes) et Hamilton a finalement délogé Pérez (Red Bull) de la première place. Difficile de faire mieux pour composer le podium ! Sans parler du vrai suspense (enfin !) pour l'attribution du meilleur tour, qui a connu un ultime rebondissement.

Le vainqueur : Lewis Hamilton (Mercedes)

Grand Prix du Portugal
A bout "physiquement et mentalement" mais impitoyable : Hamilton ou le retour de l'exécuteur
02/05/2021 À 17:43
L'an dernier aussi, il avait fait le dos rond pour l'emporter à Portimao. Mais là, c'était sur le sec et il a été fautif sur l'hésitation qui a permis à Max Verstappen de le passer au 7e tour. Il a repris P2 sur une attaque imparable et s'est emparé de P1 sur le fil du rasoir, à l'extérieur du n°1, au détriment de son coéquipier. C'était une formalité mais ça compte aussi : il mis fin à la chevauchée de Sergio Pérez (Red Bull), qui se rêvait en facteur X dans cette course.
Hamilton vainqueur devant Verstappen, le mano a mano continue !
Il faut rendre justice à Lewis Hamilton. Mercedes et Red Bull sont d'accord au terme de cette épreuve sur le fait que la W12 était mieux que la RB16B. Mais le Britannique a bien géré ses pneus au gré de leur performances erratiques, et il n'a commis aucun écart alors que le vent soufflait sur sa voiture autant que sur les autres.
Une 97e victoire amplement mérité et un petit matelas de huit points - ça n'ira pas très haut cette année - bienvenu sur son rival néerlandais.

Le battu : Max Verstappen (Red Bull)

Il s'est battu pour rester derrière les Mercedes en début de course et il a même piégé Lewis Hamilton au restart du 7e tour. Le Néerlandais a "tout essayé" comme il l'a dit, y compris chasser le meilleur tour au bluff dans le 66e et dernier tour, en ne s'occupant pas des limites de la piste au n°14, un virage qu'il ne pensait pas sous la surveillance de la FIA. Il laisse peut-être un point précieux dans ce fameux tournant qui lui avait causé la perte d'une position au profit de Lewis Hamilton.
En galère mais sans regrets : Verstappen a "tout essayé" et même doublé les Mercedes
Mais il faut le noter : il a préféré prendre l'affaire avec humour. Samedi, il n'avait pas non plus fait un pataquès après l'annulation d'un chrono qui aurait pu le placer en pole position. Mais non, Max Verstappen n'a pas d'énergie à perdre dans ces causes perdues. Il en garde pour sa bataille pour le titre.

Le défait : Valtteri Bottas (Mercedes)

La pole position est à peu près sa seule chance de battre Lewis Hamilton et Max Verstappen cette saison et pour la 12e fois en 17 départs en tête de la grille, il a échoué à passer la ligne en vainqueur. Il s'est incliné sur une attaque franche de son coéquipier pour P1 et a cédé P2 sur une phase de course plus embarrassante. A sa décharge, il sortait de la pitlane et Max Verstappen avait déjà des pneus à température. Le fait que Toto Wolff l'a appelé en pleine course pour le motiver en dit long sur ses limites.

Le bonus : Alpine

C'est une grosse satisfaction pour les Bleus de voir Esteban Ocon et Fernando Alonso boucler l'épreuve aux 7e et 8e places sur cette piste où la gestion des pneus relevait du casse-tête, et où la maturité des pilotes devaient faire la différence. La séquence "tendre" - "dur" était la bonne et le dépassement d'Ocon sur Gasly fut l'un des grands moments de ce dimanche.
Bref, l'équipe a clairement fait un pas en avant en termes d'exploitation. Au cours de cette saison qui promet régulièrement des challenges techniques chaotiques, ce sera un facteur plus déterminant que les progrès qui pourront être réalisés avec de nouvelles pièces.
Ça fait du bien pour Alpine : un double top 8 au bout d'une bagarre avec Ferrari et McLaren
https://i.eurosport.com/2021/05/03/3125477.jpg

Le malus : AlphaTauri

Pierre Gasly ne peut pas tout et l'incapacité de l'écurie de Faenza à performer le dimanche devient problématique. Le vainqueur de Monza 2020 sauve à peine les meubles. "J'étais content au début d'être dans le même rythme que Charles (Leclerc), Esteban (Ocon) et les autres autour de nous, mais on manque de rythme sur cette piste. Ça n'est qu'un point mais je suis heureux de l'avoir pris en dépassant Carlos (Sainz) pour entrer dans le top 10. Mais clairement ça n'est pas une piste pour nous. On a essayé plein de choses ce week-end mais rien n'a fonctionné. Je pense que ça prouve qu'on a des choses à améliorer, ce qu'on savait déjà au début de l'année. Maintenant, il faut trouver des solutions pour s'améliorer sur ce genre de piste aux virages lents, comme Monaco, Bakou et d'autres."
Au championnat du monde Constructeurs, AlphaTauri rétrograde de 5e à 7e.

Le tweet de l'instant surréaliste

51e tour : Lewis Hamilton n'était pas au courant qu'il passait le leader Sergio Pérez (Red Bull). Il pensait que le Mexicain était un retardataire. "Non, tu cours contre lui. Il doit encore s'arrêter", lui indique son ingénieur, Peter Bonington.

La stat : 122

Lewis Hamilton s'est assuré la place de n°1 mondial pour le 122e fois dimanche. C'est une de plus que l'ancien détenteur du record, Michael Schumacher.

La déclaration : Michael Masi, directeur de course *

"Comme indiqué dans les notes de l'épreuve et suite à ce qui s'était passé vendredi en particulier, le virage n°14 a été utilisé bien plus cette année. Ce n'était pas un souci en 2020 mais cela en est devenu un en 2021. On a dit aux pilotes que s'ils gagnaient un avantage durable en passant au-delà (des bordures) pour dépasser une voiture, en étant plus rapide dans un mini-secteur, on regarderait ça de près. Et il est clair que Max était hors de la piste et que son meilleur temps absolu dans ce mini-secteur, et qu'il a ainsi établi le meilleur tour en course, pour un point au Championnat du monde."
* à Motorsportweek.com
Grand Prix du Portugal
"Alonso a retrouvé la grinta, et ça, c'est plutôt bon signe"
04/05/2021 À 20:01
Grand Prix du Portugal
"Bottas essaye d'être le nouveau Rosberg mais on a le sentiment qu'il n'y arrivera jamais"
04/05/2021 À 17:39