"Personne ne lève le petit doigt dans mon sport qui est bien sûr dominé par les blancs. J'y suis l'une des seules personnes de couleur, je reste encore seul." Début juin, Lewis Hamilton s'était plaint de ne pas être soutenu par le monde de la F1 dans sa lutte contre le racisme. Deux jours après que son écurie Mercedes se soit clairement engagée contre les discriminations, les pilotes envisagent désormais de mettre un genou à terre avant le départ du GP d'Autriche ce dimanche, voire plus tôt dans le week-end.

Saison 2020
Inquiétude chez Williams : Le préparateur physique de Russell placé à l'isolement
HIER À 23:00

"Des pilotes en ont déjà parlé, a expliqué mardi soir Lando Norris, le pilote McClaren. Si nous voulons le faire, nous devrons le réaliser tous ensemble. Le sujet sera discuté après le briefing des pilotes vendredi. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour montrer que nous nous soucions de tout le monde. Ce sport rejoint des millions de personnes et plus nous en ferons en tant que pilotes, équipes et en tant que communauté de la Formule 1, plus nous pouvons avoir d’impact." Comme Lewis Hamilton, le Britannique de 20 ans affichera le message "End Racism" sur sa monoplace dès l'ouverture de la saison 2020.

Le souhait exprimé publiquement par Anthony Hamilton, le père du sextuple champion du monde, pourrait donc devenir réalité. "Voir la communauté de la F1 le rejoindre dans un geste fort nous comblerait, expliquait-il mi-juin dans la presse britannique. Ce serait bien que Lewis se sente soutenu en Autriche, pas seulement par des mots mais aussi par une action symbolique, devant les télévisions du monde entier. Nous devons combattre le racisme ensemble". Le message de la famille Hamilton semble avoir été entendu par le monde de la F1.

"On a évité le pire heureusement grâce à Toto Wolff" : à quoi va ressembler la saison 2020 ?

Saison 2020
Lawrence Stroll également positif au Covid-19
22/10/2020 À 13:08
Saison 2020
Ricciardo, des promesses à l'héritage
15/10/2020 À 19:40