Même après six doublés titres mondiaux Pilotes et Constructeurs - série en cours - Mercedes a réfléchi à la suite de son engagement en Formule 1. Ola Källenius venait d'arriver au poste de président du directoire de Daimler AG et de PDG de Mercedes-Benz, dans une période de mutation industrielle marquée par une accélération de l'hybridation et de l'électrification des véhicules. Et, côté sport, le renouvellement des Accords Concorde (2021-2025) avec ses épineuses questions d'orientations techniques, politiques et financières.

Les Grands Prix où Hamilton a posé sa patte

Saison 2021
Alonso participera aux essais à Abu Dhabi le 15 décembre avec Renault
IL Y A 21 HEURES

"Nous avons réévalué notre engagement en Formule 1 en début d'année, a révélé le manager suédois dans la publication allemande, Manager Magazin. Les droits télé ont augmenté significativement. L'intérêt de la Formule 1 grandit en Asie, en Europe, en Amérique du Sud, partout. Et le nombre de jeunes fans explose, spécialement à travers les réseaux sociaux et l'Esports. Devrions-nous jeter tout cela ? Nous serions fous."

"Presque comme le Bayern Munich"

Outre cet argument fort, le patron de Daimler, a aussi noté la satisfaction du directeur financier Harald Wilhelm devant la mise en place d'un plafond budgétaire de 132 millions d'euros à partir de 2021. "Il est ravi que nous réduisions de moitié les coûts tout en signant de nouveaux annonceurs", a commenté Ola Källenius.

https://i.eurosport.com/2020/01/30/2766038.jpg

"Notre équipe de Formule 1 va passer d'un centre de dépenses à une société profitable, presque comme le Bayern Munich", a-t-il conclu.

Enfin, l'ancien ingénieur motoriste de Mercedes de McLaren a souligné la direction pertinente que la Formule 1 continuait de prendre d'un point de vue de l'impact sur l'environnement. "Nous poursuivons l'hybridation des voitures, et nous pourrions basculer vers des essences synthétiques, a-t-il rappelé, à propos des 10% de carburant de synthèse introduits dans les moteurs en 2022. La Formule 1 deviendra aussi neutre en terme de rejet de CO2. Sinon, les courses redeviendraient une compétition du passé."

Saison 2021
La dynastie Schumacher : Mick, le dernier de la famille à atteindre la F1
HIER À 14:48
Saison 2021
Schumacher : "Mes résultats ont montré que je ne suis pas un trop mauvais pilote, je crois !"
HIER À 13:21