C'est une injustice à leurs yeux qui ne passe pas. Et si Mercedes a choisi de retirer son appel contre les conditions du sacre de Max Verstappen (Red Bull), devenu dimanche champion du monde de F1, Toto Wolff n'a pas voulu en rester là. Quelques minutes après la sortie du communiqué, le patron de l'écurie allemande a pris la parole dans une conférence de presse organisée sur Zoom pour dire le fond de sa pensée. Et il ne s'en cache pas, il est toujours très remonté après la fin de la course, remportée par Max Verstappen devant Lewis Hamilton grâce à une décision controversée du directeur de course. "Le cœur lourd, nous avons décidé de ne pas faire appel, car nous n'aurions pas récupéré le résultat. Il y a une différence entre avoir raison et obtenir justice", a lancé Toto Wolff cité par Julien Billiotte d'AutoHebdo.
La pilule n'est toujours pas passée. L'Autrichien a d'ailleurs annoncé qu'il ne se rendrait pas, tout comme Lewis Hamilton, au gala de la FIA pour recevoir le trophée de champion du monde des constructeurs organisé jeudi soir à Paris. Il est trop remonté pour cela. "C'était du freestyle au niveau des règles, Lewis est devenu une cible facile. Devant une juridiction normale, nous serions presque assurés de gagner mais le problème avec la Cour d'appel internationale, c'est que la Fédération internationale de l'automobile ne peut pas noter son propre travail. Mais d'un autre côté, personne chez nous ne veut gagner ce championnat devant les tribunaux", a-t-il encore lancé au sujet du redémarrage de la course qui se serait produit un tour trop tôt et a permis à Verstappen de doubler Hamilton dans ce dernier tour, pour décrocher la victoire et son premier titre.
Saison 2021
"Une guerre permanente" : Drive to Survive dévoile sa bande-annonce sur la saison 2021
28/02/2022 À 12:52
J'espère vraiment que Lewis continuera à courir…
Même si les jours sont passés et s'il a salué l'initiative de la FIA d'ouvrir une enquête sur les événements, Toto Wolff n'a visiblement pas forcément envie de croiser certaines personnes de la FIA. Notamment le directeur de course de la F1 Michael Masi dont la décision au Grand Prix d'Abou Dhabi a tout changé. "Je n'ai aucune envie d’avoir une discussion avec Michael Masi. Les décisions qu'il a prises dans les derniers tours de la course ont privé Lewis d'un titre mérité. Il a été volé. C'est inacceptable", a encore reconnu le boss de Mercedes repris par le quotidien néerlandais The Telegraaf avant d'ajouter : "Nous tenons la FIA pour responsable. Elle doit décider si elle veut se donner la peine d'aller de l'avant. La majorité des acteurs du sport partagent ma frustration face aux décisions qui ont été prises toute l'année".
S’il ne cache pas son amertume, Wolff s'inquiète aussi pour son protégé, Lewis Hamilton. "Lewis et moi sommes désabusés pour le moment. Pas par notre sport que nous aimons mais parce que si vous brisez le principe de justice et d'authenticité, vous pouvez arrêter d'aimer votre sport. On commence à se poser des questions et ça prendra du temps de le digérer. Je doute qu'on le mette jamais entièrement derrière nous (...) La douleur sera très dure à surmonter, je ne suis pas certain qu’un pilote puisse y parvenir totalement", a-t-il lâché.
J'ai beaucoup de respect pour Verstappen et Red Bull
Avant de semer quelques doutes sur la possibilité de voir sa star dans son baquet en 2022 : "J'espère vraiment que Lewis continuera à courir - parce qu'il est le plus grand pilote de tous les temps... Je pense qu'en tant que pilote, son cœur dira qu'il doit continuer." La déception passée, l'envie d'écrire l'histoire avec une huitième sacre mondial devrait motiver le pilote britannique de 36 ans. Mais Toto Wolff entretient le flou.
En attendant d'y voir plus clair, le patron de Mercedes tient aussi à mettre les points sur les i : il n'en veut pas à Max Verstappen, "un champion méritant qui a piloté incroyablement bien". "Il n'a rien fait de mal", explique l'Autrichien. "Il a fait une excellente saison. J'ai beaucoup de respect pour lui et Red Bull. Mais j'espère que des moments comme celui-ci seront évités à l'avenir. Je n'arrive toujours pas à croire ce qu’il s'est passé ici."
Saison 2021
Hamilton à la retraite, Leclerc taclé : Ecclestone délivre ses cadeaux de Noël
27/12/2021 À 10:25
Saison 2021
Wolff compare le dénouement d'Abu Dhabi à "Wembley 66 et à la main de Dieu" de Maradona
17/12/2021 À 08:19