Alain Prost ne poursuivra pas sa mission de conseiller spécial chez Alpine en 2022. Dans la journée de lundi, sur Instagram, le quadruple champion du monde a dénoncé un manque de "respect". Ce mardi, l'ancien pilote français, désormais âgé de 66 ans, s'est confié à L'Equipe sur son mal-être au sein de l'écurie tricolore. "La saison 2021 a été très perturbante pour moi dans la mesure où j'ai senti que les anciens devaient s'en aller... Pour moi, c'est devenu trop compliqué", a-t-il d'abord déclaré.
"Je n'étais plus impliqué dans les décisions, parfois je ne les partageais pas, même pas du tout, mais je devais continuer de véhiculer la parole officielle, a-t-il renchéri. Même en tant que membre du conseil d'administration, je découvrais certaines décisions à la dernière minute... Les relations se sont de plus en plus compliquées, je sentais qu'il y avait beaucoup de jalousie." Au cours de cet entretien, Alain Prost a visé Laurent Rossi, le PDG d'Alpine.
Saison 2022
La F1 s'arrêtera à 22 : le Grand Prix de Russie ne sera pas remplacé
HIER À 14:41
"Sa volonté, c'est d'être seul, de ne pas être pollué par qui que ce soit. Il m'a d'ailleurs dit lui-même qu'il n'avait plus besoin de conseiller, a assuré Alain Prost, qui a failli se présenter à la présidence de la FIA. C'était au Qatar, mais il m'a quand même proposé un contrat à Abu Dhabi, que j'ai refusé. Laurent Rossi veut toute la lumière." La semaine passée, Marcin Budkowski (ex-directeur exécutif) a lui aussi quitté Alpine. Selon le magazine Auto Hebdo, Otmar Szafnauer, ancien directeur général d'Aston Martin, serait pressenti pour le remplacer.

Chez Alpine, tout est prévu : "Piastri devrait succéder à Alonso d'ici un... ou deux ans"

Saison 2022
Hamilton : "Je serai le seul à décider quand ça sera fini"
28/04/2022 À 10:14
Saison 2022
Sainz prolonge avec Ferrari jusqu'en 2024
21/04/2022 À 07:53