Tout roule pour les Bleues. Victorieuses 26-16 contre le Pologne, ce jeudi pour leur entrée en lice dans le tour principal, elles ont pris la tête du groupe I avec 6 points, soit un de plus que la Russie (5), qui n'a pu faire mieux que match nul (26-26) contre la Slovénie (3 pts). "On a défendu avec une main de fer, on ne les a jamais lâchées", s'est satisfait le sélectionneur tricolore, Olivier Krumbholz.
"Je me doutais que c’était un jeu qui allait mieux nous convenir que celui du Monténégro (succès poussif 24-19 mardi, NDLR) et on a été capable de décoder leur jeu", a développé le coach des championnes olympiques en titre. "On est hyper contentes de rentrer dans le 2e tour de cette manière, on met un petit pied en quart de finale. Tout le monde a joué, on a fait un match de qualité : la soirée idéale", a abondé Estelle Nze Minko
Championnat du monde
Nze Minko : "C’est une drogue, finalement !"
02/12/2021 À 22:49
L'entraîneur français a apprécié le sérieux de ses joueuses : "La défense nous a rassuré parce qu’elle a été solide jusqu’à la fin. Parfois, on se relâche un petit peu, on veut aller intercepter des ballons, on adore ça. Là, on est resté solide." En revanche, il attend mieux de l'autre côté du terrain. "En attaque cela manque encore un petit peu de liant et de confiance sur le plan individuel (...) Il faut encore que certaines se décrispent", a-t-il ainsi ajouté sur BeIN Sports.

Nze Minko : "Meuf, t’es championne olympique. Il y a des questions qu’il ne faut plus se poser"

"On a pu tourner" en pensant à la Serbie

Samedi en début de soirée (18h00), la France pourrait assurer sa qualification pour les quarts de finale, en battant la Serbie (4 points), qui s'est relancée grâce à sa victoire sur le fil contre le Monténégro (27-25). Après ce test, les Françaises affronteront la Russie, lundi soir (20h30).
"On les connaît 'pas mal' (les Serbes). Certaines ont joué en France ou jouent en France et ce ne sont pas les plus mauvaises. On est averti, on est prévenu, mais en défendant comme ça, on va leur poser des gros problèmes, déclare Krumbholz. Il faut continuer de s’imposer physiquement. Aujourd’hui, on a pu tourner et un peu moins tirer sur certains cadres."

"De très gros atouts défensifs"

De quoi voir une joueuse débuter à ce niveau, lors de ce match à Granollers, en Espagne. "Je suis rentré avec un peu de pression, mais on se rend vite compte que l’équipe avait fait le taf avant. C’était parfait, je me suis dit que je n’avais rien à perdre, tout à gagner, puis je me suis lâché", s'est réjouie Orlane Ahanda, appelée en renfort cette semaine, Laura Flippes étant blessée.
"Allison Pineau est très précieuse parce qu'elle permet à Béatrice Edwige de récupérer. Tamara Horacek aussi est précieuse en défense. On a de très gros atouts défensifs sur cette compétition", a enfin souligné Krumbholz, à l'issue de cette quatrième victoire en quatre matches. Pour la défense, tous les voyants sont donc au vert. Reste à passer à l'attaque face à la Serbie.
Avec AFP.

Nze Minko : "La remise de médaille, c’est une image que j’aime beaucoup. C’est très symbolique"

Handball
Krumbholz : "Je reviens avec beaucoup de plaisir, d'ambition et d'humilité"
25/01/2016 À 21:08
Championnat du monde
La douche froide
19/12/2021 À 18:01