Getty Images

Le PSG favori pour la passe de trois au Final Four

Passe de trois pour Paris ?
Par AFP

Le 20/04/2018 à 12:15Mis à jour Le 20/04/2018 à 12:17

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Paris Saint-Germain se déplace à Kielce, en Pologne, ce samedi (18h30), en quart de finale aller. Affublé du statut de favori, le club parisien, qui a battu son homologue polonais deux fois lors de la phase de poule, est en course pour accéder au Final Four pour la troisième fois d'affilée. L'an passé, il s'était incliné en finale de la compétition.

Auteur d'une phase de groupe maîtrisée, le Paris SG se déplace samedi à Kielce (18h30) en quart de finale aller de la Ligue des champions, avec de l'ambition. Le club parisien peut rejoindre pour la troisième saison consécutive le Final Four. Avec son équipe de stars, emmenée par le Français Nikola Karabatic ou le Danois Mikkel Hansen, Paris fait figure depuis plusieurs saisons de prétendant à la couronne de la compétition reine du handball européen. Couronne qui échappe toujours au finaliste de la dernière édition (défaite 24-23 face au Vardar Skopje).

Cette saison, l'étiquette de favori colle plus encore que les années passées au triple champion de France en titre. Avec onze victoires en quatorze matches, pour seulement deux défaites, le PSG affiche le meilleur bilan de la première phase. Mais les rencontres à élimination directe rebattent les cartes. "Oui et non", répond Luka Karabatic, à la question de savoir si Paris est le grand favori de la Ligue des champions. "Quand on voit les résultats en huitièmes de finale ou ce qui se passe déjà en quarts, on voit qu'à ce niveau toutes les équipes se valent".

Nikola et Luka Karabatic (PSG Handball)

Nikola et Luka Karabatic (PSG Handball)Panoramic

Comme on se retrouve...

En quart de finale, les Parisiens devront se défaire de Kielce, champion d'Europe en 2016 et bourreau du PSG en demi-finale cette année-là. "Le statut de favori est relatif, surtout face à une équipe comme Kielce. Même si elle n'a pas terminé aux deux ou trois premières places de notre poule, c'est une équipe de très haut niveau", prévient le cadet des frères Karabatic, qui a soufflé ses 30 bougies jeudi.

Les Parisiens ont pu se rôder au cours de la phase de groupes face aux Polonais avec des succès à domicile (33-28) et à l'extérieur (30-29). "Ce sera sur la forme du moment. On remet les compteurs à zéro. La phase de poule est derrière nous. On reprend une nouvelle compétition", estime Luka Karabatic, qui se méfie d'une équipe revancharde, qui aura pu analyser le jeu parisien.

Le plus compliqué pour les joueurs de Zvonimir "Noka" Serdarusic sera probablement l'enchaînement de déplacements compliqués en une semaine, entre une demi-finale de Coupe de France à Chambéry dimanche (victoire 27-24), un match de Championnat à Cesson-Rennes mercredi (victoire 34-28) et enfin un voyage en Pologne samedi.

0
0