Getty Images

Marquez les yeux sur le titre

Marquez les yeux sur le titre
Par AFP

Le 19/09/2019 à 19:55Mis à jour Le 19/09/2019 à 20:00

GP ARAGON - Large leader du Championnat, Marc Marquez (Honda) aura l'occasion de se rapprocher encore un peu plus d'un nouveau titre ce week-end sur le tracé espagnol. L'épreuve sera également marquée par l'absence du Français Johann Zarco, congédié par KTM dans le courant de la semaine.

Marc Marquez va jouer chez lui ce week-end en Aragon pour se rapprocher encore plus du titre pour une course MotoGP qui se déroulera dimanche sans Johann Zarco, privé de guidon par KTM.

Deux fois champion du monde Moto2 (2015, 2016), deux fois 6e du championnat MotoGP (2017, 2018) lorsqu'il courait pour Yamaha Tech3, Johann Zarco doit maintenant trouver une autre écurie s'il veut continuer à courir dans la catégorie reine où les places sont très chères. Il pourrait lorgner vers Honda où Jorge Lorenzo, l'équipier de Marc Marquez, connait lui aussi une saison difficile et n'arrive pas à prendre la mesure de sa machine. Mais le triple champion du monde MotoGP a, en principe, un contrat jusqu'à la fin 2021.

Des soucis qui peuvent nuire aux visées de Honda sur un 4e titre constructeur consécutif mais qui n'atteignent pas vraiment Marquez en route vers un 6e titre en MotoGP. Avec 93 points d'avance sur son suivant Andrea Dovizisoso (Ducati), le pilote espagnol a plus que de la marge alors qu'il reste six épreuves à courir.

Battu sur le fil par Dovizioso en Autriche puis par Alex Rins (Suzuki) en Grande-Bretagne, Marquez a remis les pendules à l'heure à Misano en passant le "rookie" français Fabio Quartararo dans le dernier tour dimanche dernier. "Après une fantastique victoire à Misano, je suis content de pouvoir courir à nouveau en Aragon où je me sens vraiment chez moi car c'est très proche de Cervera" (sa ville natale). C'est là où le plus grand nombre de mes fans viennent et cela me donne un petit plus", souligne celui qui a gagné quatre fois sur le circuit du Motorland Aragon (5,077 km) dont les trois dernières années.

"El Diablo" Quartararo vise la victoire

Comme en Italie dimanche dernier, Quartararo entend bien se mettre en vedette. Il a mené la plus grande partie de la course, résistant pendant une vingtaine de tours à Marquez juste derrière lui. "J'arrive en Aragon avec une énorme confiance après avoir lutté avec Marquez à Misano", affirme le jeune Niçois, 20 ans, véritable révélation de la saison. "Les longues lignes droites ne sont pas un problème pour nous car on a montré en Autriche et à Misano que tant que vous prenez un bon départ et assurez sur les cinq premiers tours, vous pouvez vous battre pour la tête", souligne "El Diablo", plus que jamais en quête d'une première victoire en MotoGP (qui serait la première pour un Français en catégorie reine depuis 20 ans).

Mais il ne faut pas oublier les Ducati même si les dernières courses ne leur ont pas souri et que leur ultime victoire en Aragon remonte à 2010. Malchanceux à Silverstone, seulement 6e à Misano, Andrea Dovizioso voit l'espoir d'un premier titre en MotoGP s'éloigner. "Motorland est l'un des circuits les plus particuliers de la saison. Je n'y ai jamais fait de bons résultats jusqu'à l'an dernier mais nous y avons été très compétitifs l'an dernier et j'ai terminé deuxième et c'est de cela dont nous voulons nous souvenir", souligne l'Italien.

Parmi les outsiders, les Espagnols Alex Rins et Maverick Vinales peuvent aussi tirer leur épingle du jeu chez eux. Le premier a chuté à Misano après avoir gagné à Silverstone et le deuxième a terminé 3e en Italie, confirmant le regain de forme des Yamaha dont entend aussi profiter le vétéran Valentino Rossi. Le départ de la course sera donné à 13h00 (11h00 GMT) après celle de Moto3 (11h20) mais avant celle de Moto2 (14h30).

Marc Marquez (Honda HRC) devant Franco Morbidelli et Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT) au Grand Prix d'Espagne 2019

Marc Marquez (Honda HRC) devant Franco Morbidelli et Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT) au Grand Prix d'Espagne 2019Getty Images

0
0