Il y a de la tension dans l'air, à Cheste. Dans le box Ducati, les visages étaient particulièrement fermés, ce samedi matin, durant la troisième séance d'essais libres. La raison ? Francesco Bagnaia, qui n'à besoin que d'une 14e place en course, dimanche, pour être certain d'être sacré champion du monde - indépendamment de la performance de Fabio Quartararo - a dû s'employer pour finir dans le Top 10 sur la fiche des temps combinés. Et s'épargner, ainsi, une Q1 énergivore.
L'Italien, neuvième, a ainsi obtenu son ticket pour la Q2 pour seulement 65 millièmes alors que son coéquipier, Jack Miller, a conservé la référence en 1'29"921. Quartararo, lui, s'est classé cinquième, à 0"310 du temps de l'Australien, et derrière les Ducati de Johann Zarco (Pramac) et Luca Marini (VR46), alors que Brad Binder (KTM) s'est intercalé au troisième rang.
Grand Prix de Valence
Quartararo : "Après la course, c'était dur..."
06/11/2022 À 19:43
La qualification promet d'être relevée puisque Marc Marquez (Honda) et Aleix Espargaro (Aprilia), respectivement sixième et septième, ont marqué le champion du monde en titre à la culotte.
Grand Prix de Valence
La plus grande remontée de l'histoire : comment Bagnaia a privé Quartararo du titre
06/11/2022 À 16:41
Grand Prix de Valence
Pas de miracle pour Quartararo, Bagnaia au sommet
06/11/2022 À 13:42