La pression ? Quartararo "ne la ressent pas"

C'est le moment où la pente devient fatalement plus dure pour le leader du championnat. Fabio Quartararo (Yamaha Factory) garde une marge assez confortable avec 48 points d'avance sur Francesco Bagnaia (Ducati) en tête du classement des pilotes, mais le Français sait que le moindre faux pas peut lui coûter très cher. Cette pression, il semble cependant s'en accommoder. "Je ne la ressens pas vraiment, pour être honnête", a-t-il assuré après pris une deuxième place en qualification derrière Francesco Bagnaia, sur un circuit qu'il a jugé "dangereux" après les essais libres vendredi.
"Je ne m'attendais pas à être en première ligne mais je ne m'attendais pas non plus à ce que Pecco (Bagnaia) fasse ce chrono !, a-t-il reconnu. Deuxième ici, c'est vraiment positif. Je dois encore choisir mes pneus pour la course mais je me suis bien senti sur la moto dans tous les cas. Après, on a toujours plus de pression le dimanche avant la course. A Misano (l'épreuve précédente, ndlr), j'étais plus nerveux que d'habitude mais c'est normal car on s'approche de la fin. Dès que la course commence, je me sens à nouveau normal, donc pas de grosse différence. Si c'est possible, je tenterai quelque chose. Si on est trop à la limite, j'essayerai au moins de faire une course intelligente."
Grand Prix des Amériques
Et maintenant, "Captain America" peut-il se battre avec les deux autres super-héros ?
04/10/2021 À 22:32
https://i.eurosport.com/2021/10/03/3230855.jpg

Bagnaia, toujours sur un nuage ?

La stat dit tout de la forme étincelante de Francesco Bagnaia. A Austin, "Pecco" est devenu le premier Italien à enchaîner trois pole positions consécutives depuis la référence nationale, Valentino Rossi, en 2009. Et le premier pilote Ducati à signer ce triplé depuis Jorge Lorenzo en 2018. Deux performances remarquables qui en appellent une troisième. S'il s'impose ce dimanche, Bagnaia sera le deuxième de l'écurie transalpine à remporter trois courses d'affilée après Casey Stoner en 2007 et 2008. Vainqueur des deux dernières épreuves en Aragon et à Misano, l'Italien est en pleine confiance. Et surmotivé à l'idée de réduire son retard sur Quartararo au classement des pilotes.
Pourtant, il faut bien reconnaître que personne ne l'avait trop vu venir à Austin. Bagnaia n'y semblait pas vraiment à l'aise à l'image de sa neuvième place lors des essais libres. Mais il a manifestement trouvé les bons réglages pour hausser son niveau de performance. Au-delà d'avoir décroché la pole, le dauphin de Quartararo au championnat du monde a aussi été le seul à passer sous la barre des 2'03" avec un chrono en 2'02"781. De quoi rester sur son nuage et aborder une course déterminante dans les meilleures conditions.
https://i.eurosport.com/2021/10/02/3230655.jpg

Marquez : Austin est son jardin

Ce n'est pas une surprise de retrouver Quartararo et Bagnaia en premier ligne. C'était déjà le cas lors des six derniers Grands Prix. Ce qui peut surprendre davantage, c'est la présence de Marc Marquez à leur côté. Si l'Espagnol peine à retrouver le niveau qu'il avait avant son terrible accident la saison passée, il n'en est pas moins le maître d'Austin avec six victoires en sept courses, et sept positions de pointe sur huit possibles. "Je suis très heureux de cette première ligne car c'est un de mes points faibles cette saison, s'est-il réjoui. C'est ma première en 2021, c'est étrange de dire ça mais c'est ainsi."
Marquez a un coup à jouer et pas seulement parce qu'il maîtrise les lieux. Surtout, le pilote Honda Repsol maîtrise particulièrement bien les circuits qui tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Il souffre moins de son bras et de son épaule quand les virages sont majoritairement vers la gauche, comme c'est le cas à Austin. Dans ce type de configuration, il avait brillé cette année avec une victoire en Allemagne et une deuxième place en Aragon. Pas impossible donc qu'il vienne jouer les trouble-fête.
https://i.eurosport.com/2021/10/03/3230867.jpg
Grand Prix des Amériques
Quartararo : "Un très, très grand pas vers le titre mais il ne faut pas s'exciter"
04/10/2021 À 07:08
Grand Prix des Amériques
Dauphin de Marquez au Texas, Quartararo se rapproche encore du sacre
03/10/2021 À 19:46