Casey Stoner a mis un terme à sa carrière il y a huit ans. Touché par un syndrome de fatigue pour lequel il n'existe aucun traitement, l'Australien a perdu la force de monter sur une moto. Mais il gardé son œil critique. Interrogé par nos confrères espagnols d'El Mundo, le double champion du monde a une opinion très tranchée sur la saison 2020 qui a pris fin le week-end dernier, au Portugal.

La domination de Quartararo... et sa dégringolade : le résumé de la saison en datavisualisation

Saison 2020
Quartararo : "Réfléchir à ce dont j'ai vraiment besoin pour me battre pour le titre l'an prochain"
23/11/2020 À 11:33

L'ancien pilote, aujourd'hui âgé de 35 ans, ne s'est pas montré très tendre avec ceux qui faisaient figure de favoris après la grave blessure de Marquez. "Cette saison, personne n'a évolué à un très bon niveau, a-t-il analysé. Quartararo, Viñales et Dovizioso auraient pu remporter le titre mais ils se sont perdus en route." Le Français, vainqueur des deux premières manches de la saison et l'Italien ont tous les deux occupé la tête du Mondial mais n'ont pu s'y installer durablement.

Les rivaux de Marquez ? "Ils ne travaillent pas assez"

Mais pour Stoner, ce constat n'est pas seulement lié aux performances de leurs machines. C'est aussi une question de caractère. "J'ai été surpris de voir que, malgré leurs erreurs, les pilotes ont gardé le sourire, a-t-il noté. Je ne comprends pas cela. A mon époque, ce n'était pas comme ça. Aujourd'hui, les pilotes sont conformistes : ils se satisfont des commentaires qu'ils reçoivent sur Instagram et ce qui se passe sur la piste ne les affecte pas beaucoup. Hormis Marc, ils ne travaillent pas assez."

Ces stats qui prouvent que cette saison n'était vraiment pas comme les autres

Le pilote du Queensland n'a épargné personne, estimant aussi que Marquez aurait dû faire preuve de plus de patience. "S'il avait pris le temps de récupérer et disputé la moitié du Mondial, il aurait été champion, a-t-il certifié. Cette année a démontré à quel point il était supérieur. Avant sa chute à Jérez, sa remontée a ridiculisé tout le monde. Selon moi, les pilotes actuels doivent travailler plus et moins se congratuler pour rivaliser avec Marc." Comme quoi, Stoner peut être aussi tranchant en dehors de la piste qu'il ne l'était sur les grands prix.

Grand Prix du Portugal
État physique, statut, Honda… Marquez fait-il encore peur ?
20/11/2020 À 23:33
Saison 2020
La poisse continue : troisième opération pour Marquez et une possible absence longue durée
03/12/2020 À 22:44