Eurosport

Julien RQT : « J’ai envie de sortir de ma zone de confort »

Julien RQT : «  J’ai envie de sortir de ma zone de confort »

Le 09/05/2019 à 23:55Mis à jour Le 10/05/2019 à 00:10

A 25 ans, JulienRQT est un grinder online très actif, connu aussi sous le pseudo de « ALOjecrush». Ces derniers mois, il a lancé une offre de Coaching. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il évoque sa vie de joueur de poker et détaille ses ambitions pour l’avenir. Entretien.

Depuis combien de temps jouez-vous au poker ? Comment avez-vous découvert le jeu ?

J’ai découvert le poker quand j’avais 19 ans. J’ai commencé à jouer durant mes études, en ligne, surtout en Cash Game. Je me suis qualifié pour un France Poker Series à 1.100 euros quand j’avais 19 ans et j’étais vraiment émerveillé de voir les joueurs s’affronter sur un tournoi dans un casino. L’ambiance était géniale. Le poker m’a permis de payer l'ensemble de mes frais de scolarité. A cette époque, je gagnais entre 1000 et 3000 euros par mois. C’est assez confortable, quand tu es étudiant. J’ai commencé à faire un Master en marketing sportif et puis j’ai dû faire un choix entre mes études et le poker. J’ai choisi le poker. J’ai joué une première année en Cash Game en France. Ensuite, je me suis installé à Malte et j’y vis toujours actuellement.

Sur quels sites avez-vous l’habitude de jouer ?

Je joue en Cash Game sur le .fr principalement (80%) en Texas Holdem et 20% en Omaha sur des tables qui vont de 400 à 2000 euros. Je joue beaucoup sur Winamax. C’est peut-être le site où le niveau est le plus élevé mais c’est la meilleure école pour progresser. C’est la meilleure room pour se former et c’est aussi là où il y a le plus de trafic. Sur les limites sur lesquelles je joue, c’est là où il a le plus d’action.

Depuis quelques mois, comme d’autres joueurs, vous vous êtes lancé dans le Coaching. Pourquoi ce choix ?

Je suis arrivé dans le poker à un moment donné où tout le monde me disait de ne pas m’y lancer. C’est vrai que c’est dur et que l’écosystème est compliqué. J’ai joué 10 à 12h par jour, ces dernières années et j’ai vraiment progressé. C’est ce que je veux transmettre. Je forme les joueurs à ma façon, c’est pour cela que j’ai lancé mon site en décembre 2018. Je propose trois offres dont deux Master Class qui proposent les éléments pour progresser en Cash Game en Texas Holdem. Ces formations sont destinées à des amateurs confirmés et qui veulent encore progresser. Une formation en Omaha est aussi proposée. Déjà plus de 600 personnes sont inscrites sur notre site.

Que pensez-vous du format Sit N Go Jackpot (Spin&Go et Expresso), très en vogue ces derniers temps ?

Ce format est très intéressant et peut être rentable. Il faut juste se former. Lors de ce genre de partie, il faut être vraiment précis. Chaque erreur coûte cher et l’argent peut partir assez vite. De plus, c’est assez brutal émotionnellement. Il faut s’accrocher.

Julien RQT face à Quentin Lecomte

Julien RQT face à Quentin LecomteEurosport

Quels sont vos points forts et vos points faibles ?

En ce qui concerne mes qualités, je dirais que je suis très discipliné. Je me lève tôt et j'évite les sorties trop tardives. J’ai une certaine hygiène de vie. J’ai fait beaucoup de sacrifice jusqu’à présent pour le poker. Je passe beaucoup de temps à travailler mon jeu et à faire du sport. Pour ce qui est de mes défauts, je dirais que je suis peut-être trop têtu et je manque de maturité sur certaines décisions.

Quelle est votre journée type ?

Je n’ai pas un rythme habituel pour un joueur. Je me lève entre 6 et 8h du matin et je joue jusqu’à 12h. Je suis un peu le boulanger du poker. Ensuite, je mange rapidement et je grind ou gère le site entre 13h et 16h. Je m’accorde ensuite une session de sport. Je joue online entre 17h30 et 20h. Ensuite, je me détends, je peux cuisiner ou regarder un film. J’essaye d’avoir une vie équilibrée.

Quels sont vos joueurs de référence ?

Le parcours d’Alexandre Luneau et Sébastien Sabic est évidemment très inspirant. Ils ont joué les limites les plus chères du monde. Le groupe des limpers était très solide. Le joueur « Monteirozor » a été aussi une source d’influence. Mon objectif dans les mois et années à venir est de franchir des paliers et de jouer des limites toujours plus hautes. J’ai vraiment envie de sortir de ma zone de confort.

Pour finir, jouez-vous aussi en Live ?

Pour le moment, je joue peu en Live mais c’est l’un de mes objectifs pour les mois à venir. Je ne joue que quelques festivals chaque année. L’offre est plutôt limitée à Malte. Je joue aussi en Cash Game Live.

0
0