Poker

La Suisse, nouveau territoire du poker

Partager avec
Copier
Partager cet article

Les clubs de jeux arrivent à Paris

Crédit: Eurosport

ParJulien Tissot
08/04/2020 à 19:26 | Mis à jour 08/04/2020 à 19:37
@jetonsethommes

En Suisse, les cantons romands souhaitent soumettre les organisateurs de tournois de poker réguliers à un système d’autorisation. Cette nouvelle législation permettra une normalisation du poker helvétique et le développement des événements live.

En 2010, un tribunal fédéral interdisait les tournois de poker en dehors des casinos car il considérait que l’on avait affaire à un jeu de hasard. Mais cette page va bientôt se tourner. En effet, le poker va revenir en odeur de sainteté en Suisse romande d’ici 2021. En janvier dernier, des conseillers d’État ont dévoilé un texte sur les jeux d’argent qui devrait être validé en fin d’année. Cette nouvelle législation est liée à une votation fédérale qui s’est déroulée en 2018.

Les organisateurs réguliers : une législation particulière

Poker

Maxime Chilaud signe une 3e place sur un tournoi des Stadium Series

IL Y A UNE HEURE

Selon ce nouveau texte, deux types d’organisateurs d’évènements poker hors des casinos sont définis. D’abord, les réguliers, c’est-à-dire ceux organisent plus de douze tournois chaque année. Ces derniers devront être forcément suisses avoir une autorisation des autorités cantonales et le Staff qui est employé devra posséder une formation spécifique. Les droits d’entrée seront capés à 200 francs suisses, soit à peu près 175€. Le prizepool est aussi plafonné à 20.000 francs suisses soit environ 17.550€. Il s’agit surtout de mettre en garde les joueurs sur les risques liés à l’addiction. Un système de vidéosurveillance devra être déployé pour garantir la sécurité des joueurs et l’intégrité des parties. L’idée est de contrôler le secteur et de lutter contre le blanchiment d’argent sale. Des circuits comme le DSO pourraient organiser des tournois.

Plus de souplesse pour les organisateurs occasionnels

Ensuite, la deuxième catégorie dans la législation comprend ceux que l’on peut qualifier d’occasionnels. Ceux-ci n’auront pas la nécessité de posséder une autorisation mais devront tout de même se conformer à un certain cahier des charges relativement léger. Cela concerne de nombreux joueurs récréatifs qui disposent de peu de moyens financiers mais veulent avant tout pouvoir se faire plaisir. Enfin, il faut préciser que ces tournois seront proscrits pour les mineurs. Cette nouvelle organisation permet aux autorités suisses plus de contrôle sur le secteur et d’éviter les dérives.

Une grosse communauté de joueurs suisses

Les futurs organisateurs se réjouissent de ce nouvel horizon. Dans la région de Fribourg, plusieurs événements pourraient être organisés, de même qu’autour de Montreux ou Genève. A noter qu’il existe une grosse communauté de joueurs en Suisse. On trouve de nombreux joueurs de poker, de casino et des fans de sport. Ils sont d’ailleurs nombreux à parier en Suisse. De nombreux joueurs décident aussi de franchir la frontière et se rendre par exemple à Divonne-les-Bains. De nombreux tournois organisés par Apo Chantzis, fondateur de la franchise Texapoker, tout au long de l’année. Le contingent de joueurs suisses est toujours impressionnant, à l’image de Daniel Duthon, fondateur du site Go To Live. Les joueurs apprécient notamment la profondeur de la structure et le professionnalisme des employés. Les Buy-in sont en général assez accessibles. On y trouve des joueurs professionnels comme des récréatifs. On devrait retrouver de beaux événements en Suisse dès l’année prochaine.

Poker

Pierre Merlin brille sur les WSOP Online

HIER À 15:32
Poker

WSOP Online : Kristen Bicknell s’offre un bracelet

03/08/2020 À 13:23
Dans le même sujet
Poker
Partager avec
Copier
Partager cet article