Getty Images

Gros globe : Le géant, étonnant arbitre de la lutte Pinturault - Kilde - Kristoffersen

Gros globe : Le géant, étonnant arbitre de la lutte Pinturault - Kilde - Kristoffersen

Le 01/03/2020 à 19:31Mis à jour Le 02/03/2020 à 09:01

HINTERSTODER - S'il y a bien une discipline qui symbolise l'immense lutte que se livrent Aleksander Aamodt Kilde, Alexis Pinturault et Henrik Kristoffersen, c'est le géant. Unique discipline où les trois cadors jouent les premiers rôles, le géant a tout de l'arbitre inattendu, tant Kilde n'était pas programmé pour évoluer à un tel niveau dans la discipline.

On a connu fin de saison moins intéressante. Après six années d'archi-domination de Marcel Hirscher, cela fait du bien d'avoir une lutte jusqu'au bout pour le classement général de la Coupe du monde. Surtout avec trois skieurs encore en lice pour remporter le gros globe. Attendus comme successeur de l'Autrichien, Alexis Pinturault et Henrik Kristoffersen ont su répondre présent mais ils ne pensaient sûrement pas devoir ferrailler autant avec Aleksander Aamodt Kilde. La faute au Norvégien, longtemps typé uniquement vitesse mais qui a su remarquablement évoluer cette saison, au point d'être presque le plus polyvalent des trois.

La belle évolution de Kilde

Vidéo - Un gestion parfaite et un nouveau podium pour Kilde : son slalom du combiné en vidéo

01:37

A l'aube de la troisième et dernière épreuve à Hinterstoder, il reste encore neuf courses d'ici la fin de saison. Avec trois géants, dont celui en Autriche, deux slaloms (en attendant de savoir si celui de Naeba est reprogrammé), deux descentes et deux Super-G au programme, la fin de saison est quasi parfaitement équilibrée. Surtout, elle amène une question : qui est le plus avantagé ? Sur le papier, Kilde et Pinturault ont clairement plus de courses possibles puisque les deux hommes devraient courir sept des neuf épreuves, contre peut-être que cinq pour Kristoffersen. Mais seul le géant offre véritablement un affrontement direct entre les trois hommes, Kilde ne faisant pas de slalom et les autres ne participant pas aux descentes.

Une hiérarchie indécise

Et si le seul classement qui compte est celui de la fin de saison et des points accumulés, force est de reconnaître qu'il est bien difficile d'établir la hiérarchie entre les trois hommes dans la discipline. Alexis Pinturault est celui qui s'est le plus imposé avec des succès à Sölden et à Garmisch-Partenkirchen (un pour Kristoffersen) mais c'est aussi celui qui compte le moins de top 7 (deux, contre quatre et cinq pour ses adversaires). Kilde est lui le seul à avoir conclu avec un géant avec un zéro cette saison mais il est aussi le seul à ne pas avoir quitté les six premières places depuis son raté de Beaver Creek. Quant à Kristoffersen, c'est le seul à être monté à trois reprises sur le podium. Avec 300 points maximum encore à glaner, cette hiérarchie est encore loin d'avoir rendue son verdict. Mais dans une course au gros globe plus serrée que jamais, la moindre défaillance en géant pourrait coûter très cher. Et ni Alexis Pinturault, ni les Norvégiens ne peuvent se permettre cela.

Vidéo - Pinturault a retrouvé la voie du succès en géant : sa seconde manche victorieuse

01:31