Dominik Paris est un grand monsieur du ski. A 31 ans, l'homme aux 19 victoires en Coupe du monde et trois médailles mondiales n'a plus rien à prouver même si l'or lui manque encore. Et un 20e succès en Coupe du monde ne l'obsède pas. S'il veut évidemment toujours gagner, l'Italien veut le faire dans les règles et surtout sans mettre quiconque en danger. Il l'a prouvé ce vendredi en Autriche.
Alors qu'il occupait la tête provisoire de la descente à Saalbach devant Vincent Kriechmayr et Matthias Mayer, Paris a vu les organisateurs décider d'une interruption de course. En cause, le brouillard, la neige et le vent. Trop dangereuses, les conditions n'autorisaient pas d'envoyer d'autres skieurs sur la piste autrichienne. Après une heure et dix minutes d'hésitation, l'organisation a finement mis fin à la course. Problème, seuls dix skieurs s'étaient élancés. Loin des 30 nécessaires pour valider la victoire de Paris.
Ski alpin
Clap de fin : Grange prend sa retraite
05/03/2021 À 16:40
L'Italien aurait pu pousser pour que la descente se poursuive mais des acteurs présents sur place ont fait état d'une toute autre attitude de la part du champion italien. Paris a tout simplement assuré à ses adversaires, via son compatriote Christof Innerhofer joint par talkie-walkie, qu'il ne leur en voudrait pas s'ils poussaient pour une annulation. La classe, tout simplement.
Saalbach-Hinterglemm
"Borné mais bourré de qualités" : Bailet, la nouvelle pépite de la vitesse française
07/03/2021 À 17:19
Saalbach-Hinterglemm
Bailet formidable dauphin d'Odermatt
07/03/2021 À 11:00