Au même moment où Novak Djokovic présentait une nouvelle fois ses excuses sur son compte Twitter, Jean-François Caujolle se confiait à L'Equipe ce mardi soir. Le directeur de l'Open 13 de Marseille a très sévèrement critiqué le numéro un mondial, également testé positif au Covid-19 , pour l'organisation de l'Adria Tour, ouvert au public. "Ça me fait penser à la parabole de la tour de Babel, où les peuples ont voulu s'élever aussi haut que les Dieux. Là, on a l'impression que Djokovic s'est pensé au-dessus de certaines lois de la nature", a déclaré Jean-François Caujolle dans un premier temps.

Adria Tour
Sans surprise, la suite de la tournée est officiellement annulée
23/06/2020 À 13:39

"Quand tu mets en jeu d'autres personnes et que tu as une responsabilité par rapport à ce que tu représentes, il y a des prises de position et des actes à ne pas commettre, a-t-il renchéri. Ce n'est pas de l'immaturité. Il a un côté messianique qui fait qu'il se sent au-dessus de ça... Pour moi, il est à la limite du gourou. Nick Kyrgios, son extérieur n'est pas terrible mais son intérieur est bien, contrairement à Djokovic, où son extérieur se veut lisse et l'intérieur un peu plus tourmenté et violent. Aujourd'hui, ce n'est pas lui l'icône du tennis... Federer ou Nadal ne l'auraient pas fait." Le directeur de l'Open 13 a ainsi appelé les joueurs du circuit ATP à dire "too much is too much (ndlr : trop c'est trop)" à Novak Djokovic.

Adria Tour
"Je pense que je n’ai rien fait de mal" : Djokovic persiste et signe sur l’Adria Tour
20/08/2020 À 13:09
Adria Tour
Ivanisevic à son tour contaminé
26/06/2020 À 13:10