Cette fin de saison 2020 ressemble à un calvaire interminable pour Benoît Paire. Contraint à l'isolement à l'US Open puis à Hambourg en raison de tests positifs au coronavirus, le Français est usé mentalement et ne peut le cacher sur le court. Mercredi, il a concédé sa 4e défaite en 5 matches depuis la reprise de la saison en août. Il s'est ainsi incliné dès son entrée en lice au 2er tour du tournoi de Cologne contre l'Autrichien Dennis Novak, 94e joueur mondial, en deux sets (6-3, 6-4) et un peu plus d'une heure de jeu (1h04 exactement).

Comme trop souvent ces derniers temps, Paire a été incapable de maintenir un certain niveau d'intensité et d'engagement physique. Pourtant auteur d'un break d'entrée, le Français a ensuite perdu quatre jeux consécutifs, multipliant les fautes directes. Clairement agacé, il en a fait payer le prix à la balle et a même semblé sur le point de jeter l'éponge à la fin du premier set, mais le superviseur, son compatriote Cédric Mourier, l'en a dissuadé.

ATP Cologne
Auger-Aliassime s'en sort miraculeusement
IL Y A 14 HEURES

"2 Masters 1000 mais 0 Majeur : Djoko a raté sa reprise"

"Plus tôt tu finis, plus tôt tu rentres"

Durant le dialogue entre les deux hommes, l'Avignonnais a fait part de maux de ventre, mais il n'a pas pris de temps mort médical. Breaké d'entrée de deuxième set quasiment sans combattre et avec deux doubles fautes au passage, Paire a semblé sur le point de laisser filer totalement le match. Le manque de rythme a d'ailleurs déconcentré Novak qui a lui aussi fait quelques cadeaux pour permettre au Français de débreaker. Mais ce dernier n'a pas su en profiter pour se relancer, lâchant dans la foulée son propre service. Un match à oublier, un de plus pour le 26e joueur mondial en cette triste fin d'année 2020.

Ce que Benoît Paire n'a semble-t-il pas eu de mal à faire à en croire sa réaction, quelques minutes à peine après la balle de match. "Pas de Cologne la semaine prochaine... content de rentrer" s'est-il félicité sur Twitter, en référence à son séjour prolongé dans la bulle de New York il y a quelques semaines. "On se fait vraiment chier sur le Tour, plus tôt tu finis, plus tôt tu rentres" s'est-il réjoui, conclu d'un hashtag parfait qui en dit long sur son absence de plaisir sur les courts récemment.

ATP Cologne
Solide, Mannarino prend le quart
IL Y A UN JOUR
ATP Cologne
Auger-Aliassime ou l’éloge de la persévérance
HIER À 20:18