Ca y est, Daniil Medvedev est bien de retour. Ce n'était certes "qu'un" ATP 250, mais le Russe a fait le boulot samedi contre Cameron Norrie (7-5, 6-0) à Los Cabos, au Mexique. Pour sa reprise après un mois et demi loin des courts, le joueur de 26 ans remporte son tout premier tournoi de la saison – le premier depuis l'US Open il y a un an - et répare ce qui semblait être une des principales anomalies de la saison.
ATP Metz
Sensation à Metz : Wawrinka s'offre Medvedev
22/09/2022 À 18:50
Après avoir buté trois fois en finale en 2022, Medvedev n'a cette fois laissé aucune chance à son adversaire, pourtant un des joueurs les plus en forme du circuit ces dernières semaines. Le match aura été accroché pendant un peu moins d'une heure, les deux hommes se livrant à un drôle de chassé-croisé. Norrie avait d'ailleurs dégainé le premier en prenant le service du numéro un mondial à 3-2, au terme d'une grosse lutte. Medvedev a bien répliqué illico, signant deux jeux blancs consécutifs, pour se mettre dans une position idéale à 5-3.

Un saignement, et ça repart pour Medvedev

Mais le 10e mondial a eu le mérite de ne jamais lâcher, continuant la bataille du fond de court pour écarter deux balles de set et recoller à cinq partout. "Quand vous jouez contre lui, vous savez que vous devez vous battre sur chaque point, a réagi le Russe après le match. Nous nous sommes breakés plusieurs fois et je savais que je devais juste rester dans le coup." Titillé, blessé même – il a dû se faire soigner une phalange ensanglantée -, Medvedev ne s'est jamais frustré. "J'ai su que je devais m'accrocher à ce moment-là. En fait, mon saignement m'a un peu aidé, je pense, j'ai pu contrôler mes nerfs un peu plus. A partir de là, j'ai réussi à mieux jouer, et c'est ce qu'il fallait aujourd'hui."
Et chatouiller l'ogre russe a fini par réveiller la bête. Le match a alors viré à la correction, le leader du classement ATP collectionnant les points gagnants, notamment sur son service. En s'octroyant la première manche, Medvedev avait fait le plus dur. Alors il s'est chargé de se faciliter la tâche un maximum pour garder son bilan de la semaine immaculé : deux points perdus sur son service dans le deuxième set, une agressivité de tous les instants et un match plié en 1h21 seulement.
Pour un retour en rythme, c'est réussi, lui qui n'avait pas pu prendre part à Wimbledon suite à la décision des organisateurs de ne pas admettre les joueurs russes et biélorusses. Ce premier sacre de la saison tombe à point nommé, car Medvedev aborde désormais la partie de la saison où il s'est montré le plus dangereux ces dernières saisons. Il commencera par défendre son titre au Masters 1000 canadien, disputé cette saison à Montréal pour les hommes, à partir de la semaine prochaine. Avant d'aborder un US Open dont il se place presque paradoxalement comme le grand favori, pour quelqu'un qui avait aussi peu joué dernièrement. Djokovic non-vacciné, Nadal blessé, cela ressemble à une voie idéale pour Medvedev. Et comme en plus, il s'est ouvert l'appétit de trophées…
US Open
Costaud au service, Rublev a croqué Norrie dans un match à sens unique : les meilleurs moments
05/09/2022 À 18:46
US Open
Il a fini par craquer : Norrie envoie valser sa raquette après une nouvelle faute
05/09/2022 À 18:43