Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Alexander Zverev. Titré face à Stefanos Tsitsipas à Acapulco et resplendissant de confiance dimanche dernier, l’Allemand s’est effondré vendredi pour son entrée en lice au 2e tour du Masters 1000 de Miami. Pourtant bien lancé, le numéro 6 mondial a progressivement perdu le fil face au jeune Finlandais Emil Ruusuvuori (21 ans), 83e mondial, vainqueur en trois sets (1-6, 6-3, 6-1) et un 2h04 de jeu. La tête de série numéro 3 et l’un des principaux favoris du tournoi doit donc déjà faire ses valises.
Mais que se passe-t-il donc dans la tête d’Alexander Zverev ? C’est une question déjà mille fois posée, et toujours sans réponse. Alors qu’il semblait parti pour une qualification sans histoire vendredi, l’Allemand s’est fait hara-kiri, comme cela lui arrive encore trop souvent. Sortant de son rythme, notamment au service (encore 7 doubles fautes, seulement 58 % de premières et 36 % de réussite derrière sa seconde), il a permis à son jeune adversaire de prendre confiance en début de deuxième set et n’a jamais pu reprendre le contrôle du match.
ATP Miami
Medvedev n'a pas traîné
26/03/2021 À 20:09

"Fantastique" ou "gag" ? Ruusuvuori a en tout cas gagné un drôle de point face à Zverev

Imperturbable, Ruusuvuori a bien exploité la passivité adverse

S'il fallait retenir une statistique de ce match, ce serait le ratio négatif points gagnants/fautes directes du grand Sascha : 20 contre 40, du simple au double. Dans ces conditions, il était difficile d'envisager une autre issue que la sortie de route précoce. D'autant que Zverev a renoué avec toutes ses mauvaises habitudes : sa fébrilité au service donc, mais aussi sa tendance à se complaire dans une certaine zone de confort, une passivité qui lui a été finalement fatale.
Scotché à 5 mètres de sa ligne de fond, l'Allemand s'est contenté de faire l'essuie-glace et de subir à l'échange dans l'ultime acte, face à un adversaire qui ne ratait plus comme au premier set. En pleine confiance, Ruusuvuori a fait admirer sa qualité de frappe et son timing, surtout côté coup droit, ainsi qu'une belle main au filet à de nombreuses reprises. Supérieur dès que l'échange a excédé 5 frappes et en cadence, il est allé chercher sa victoire vers l'avant, imperturbable sur le plan mental alors qu'il aurait pu paniquer dans la foulée d'un début de partie très difficile. Il retrouvera le Suédois Mikael Ymer qui a aussi créé une belle surprise en dominant Nikoloz Basilashvili, récemment titré à Doha.
Pour Zverev, le coup d'arrêt est d'autant plus inattendu qu'il était apparu très à son avantage au Mexique. Comme beaucoup de ses collègues avant lui ce vendredi, il a semblé souffrir beaucoup de la chaleur humide floridienne et a fini la partie essoré. Il s'agit désormais de se tourner vers la terre battue et le printemps européen.
Wimbledon
Auger-Aliassime, une sensation pour un premier quart en Majeur
05/07/2021 À 18:48
ATP Halle
Humbert fait tomber Zverev et reverdit
17/06/2021 À 15:54