Tout simplement plus fort ! La deuxième demi-finale du Rolex Masters Paris 2021 entre Daniil Medvedev et Alexander Zverev a tourné en faveur du premier cité, vainqueur de manière très autoritaire (6-2, 6-2). En contrôle tout le long du match, le numéro deux mondial a remporté la revanche de la finale de 2020 sans concéder de set cette fois-ci, prouvant sa montée en puissance depuis sa victoire à l'US Open.
Clin d'œil du destin : en finale, le Russe va encore affronter Novak Djokovic pour lui permettre de battre à nouveau celui qu'il avait privé du Grand Chelem à Flushing Meadows. Et à la vue de sa copie rendue contre Zverev, c'est tout à fait logique.
Roland-Garros
"C'est la semaine de sa vie" : voici Zapata Miralles, l'inconnu du haut de tableau
IL Y A 10 HEURES
Une heure et vingt minutes. Voilà le temps nécessaire à Medvedev pour prendre la mesure de Zverev, adversaire de taille mais pas assez solide mentalement pour tenir dans les longs échanges proposés par la tête de série numéro deux du tournoi. C'est bien simple : au cours de la partie, Zverev a réalisé trente-cinq fautes directes lorsque Medvedev n'en a commis que huit.
Fatigué par la capacité de son adversaire à renvoyer la balle à la manière d'un mur, Zverev a capitulé au filet (dix points gagnés sur dix-neuf tentatives), laissant le soin à son adversaire de le corriger depuis le fond du court. Après un premier break à 2-2, Medvedev a effectué un cavalier seul pour remporter quatre jeux consécutifs et s'offrir la première manche (6-2).

Deux sets copiés-collés

La suite ? Exactement le même scénario pour Zverev, breaké à 2-1 et pris de colère au point d'en casser sa raquette. Sans solution devant l'emprise psychologique prise par Medvedev, la tête de série numéro quatre a passé son temps à forcer ses coups pour éviter à tout prix un bras de fer qu'il ne se sentait pas capable de tenir sur la durée. Pour Medvedev, ces fautes cumulées sont devenues du pain béni avec un nouveau break réalisé dans la foulée pour prendre le large et ne plus être inquiété (6-2).
Fort sur son jeu de service (trente-sept points gagnés sur cinquante-et-un possibles, aucune double faute commise contre quatre pour Zverev), Medvedev n'a laissé que des miettes à un Zverev dégoûté. Très à l'aise en France où il compte désormais dix-sept victoires et une seule défaite depuis novembre 2020, Medvedev s'avance face au numéro un mondial avec un moral d'acier. Demain, l'affiche ne pourra pas être plus prestigieuse.
Roland-Garros
Medvedev, toujours parfait
IL Y A 19 HEURES
Roland-Garros
Medvedev avance sans forcer, Rublev a galéré
26/05/2022 À 12:46