Getty Images

Gaël Monfils élimine David Goffin au 1er tour du tournoi de Rotterdam après un superbe combat

Monfils continue sa montée en puissance

Le 12/02/2019 à 16:45Mis à jour Le 12/02/2019 à 17:59

ATP ROTTERDAM - Gaël Monfils enchaîne. Demi-finaliste à Sofia la semaine dernière, le Français a réussi ses débuts à Rotterdam en disposant d'un client, le Belge David Goffin (7-6(5), 7-5), mardi, lors du 1er tour. Auteur d'une copie de bonne facture lors de cette entrée en lice, Monfils affrontera Andreas Seppi pour une place en quarts de finale.

Dans les matchs curieux de Gaël Monfils, ce premier tour à Rotterdam face à David Goffin ne finira certainement pas sur le podium. Mais il mérite tout de même une place de choix... Face à un très bon David Goffin, le Français a alterné les choix étonnants et les miracles en défense pour faire plier le Belge, à chaque fois fin de manche, après 1h46 de jeu (7-6[5], 7-5), mardi. Au prochain tour, "la Monf" affrontera l'Italien Andreas Seppi.

Avec "La Monf", les fans de tennis espèrent le meilleur... mais se heurtent parfois au pire. Le tournoi de Sofia en avait été une preuve éclatante : sérieux et appliqué jusqu'en demi-finale, le Français avait livré un match pour le moins lunaire lors de sa défaite contre Daniil Medvedev.

Et comme souvent, le Parisien a montré deux visages mardi, à Rotterdam. Bougon en début de rencontre et visiblement gêné par un problème de luminosité, le Français a perdu son engagement d'entrée avant de recoller aussitôt. Rebelote à 4-4, avec un nouveau break de Goffin, suivi par un debreak immédiat d'une "Monf à réaction". La 1re manche s'est alors jouée lors d'un tie-break spectaculaire. Malgré une glissade à 5-4, le Parisien a sorti plusieurs coups de génie en défense pour déborder le Liégeois et remporter le set.

Vidéo - "Monfils se remet à voler sur le court : merci Svitolina !"

03:14

Un Monfils malicieux

Soigné par le kiné avant le début du deuxième acte, Monfils a commencé à jouer la manche en effectuant la majorité de ses revers... à une main. En face, un très bon David Goffin a conservé sa ligne de conduite : être le plus agressif possible pour écourter les échanges. Le Belge, toujours aussi véloce dans son jeu de jambes et précis en revers long de ligne, a également foncé au filet dès qu'il le pouvait (20 montées, 12 points gagnés). Mais le Liégeois s'est souvent heurté à une véritable muraille.

Malgré un break concédé à 3-1, Monfils est encore monté en puissance, lâchant de plus en plus ses coups pour écœurer un adversaire qui n'a rien lâché jusqu'à la dernière balle. Puissant au service (12 aces au total), et avec un revers à deux mains retrouvé, le Parisien a percé la carapace belge à 5-5, et a bouclé le match sur un dernier contre somptueux, après 1h et 46 minutes de jeu.

Une victoire curieuse donc... mais une victoire très solide quand même. Oui, le Français a joué sur courant alternatif. Oui, il a parfois manqué d’agressivité. Mais il serait bien ingrat de faire la fine bouche, tant David Goffin a été un adversaire de qualité. Si son poignet gauche tient le choc, et s'il récupère de ses efforts, le Français pourrait bien être un vrai prétendant à la victoire dans ce tournoi privé de ses têtes d'affiche (Alexander Zverev et Marin Cilic ont notamment déclaré forfait). On attend la suite avec impatience.

Vidéo - Dans le tie-break, Monfils avait dégouté Goffin avec sa défense imparable

00:51
0
0