Getty Images

Masters - Federer vient à la rescousse de Zverev après l'épisode du ramasseur et les sifflets

Federer à Zverev : "Ferme-la ! Tu n'as pas à t'excuser"

Le 17/11/2018 à 19:02Mis à jour Le 18/11/2018 à 00:54

MASTERS - Sifflé par le public de l'02 Arena, qui ne lui a pas pardonné un point arrêté en plein jeu décisif de la seconde manche, Alexander Zverev a passé un mauvais moment après sa victoire en demi-finale du tournoi face à Roger Federer, samedi à Londres. Grand seigneur, le Suisse, lui, a pris la défense de l'Allemand.

Les spectateurs ne lui auraient pas pardonné d'avoir arrêté un point, en plein jeu décisif, en toute fin de la seconde manche, à 4-3 en faveur de Federer sur le service de Zverev. Pourquoi ? Pour avoir aperçu un ramasseur faire tomber une balle et aller la récupérer sur le court. S'en est suivi après le match, un moment de grand malaise, l'Allemand allant même jusqu'à se confondre en excuses. Mal dans ses baskets, le 5e mondial a dit "pardon" à plusieurs reprises pour un fait de jeu, qu'il était parfaitement en droit de réclamer.

Au moment d'exprimer sa joie sur le court après sa victoire, Zverev a surtout pris une salade de sifflets quand le public, plutôt acquis à la cause de Federer, a entendu le mot "victoire." Et cela n'a pas été uniquement quelque sifflets épars, mais bien une énorme bronca. Ce qui a laissé l'Allemand sans voix pendant plusieurs secondes. Conscients de la gravité de la scène, d'autres spectateurs ont, eux, applaudi copieusement le bourreau de Federer.

" J'espère que les gens vont comprendre que je n'ai rien fait de mal "

"J'étais un petit peu triste à cause des sifflets et de la réaction du public, a-t-il réagi dans un second temps face à la presse cette fois-ci. Peut-être qu'ils n'ont pas bien compris ce qu'il s'était passé", a expliqué l'homme aux trois titres en Masters 1000. "J'étais vraiment mal dans les vestiaires, je ne vais pas vous mentir. J'espère que les gens vont comprendre que je n'ai rien fait de mal et qu'ils ne me siffleront pas lors de la finale."

Malgré la défaite, Federer n'a rien trouvé à redire aux explications de Zverev. Le n°3 mondial a même appuyé sa démarche et regretté la réaction épidermique de la foule. "C'est dommage, Zverev ne mérite pas ça. Au filet, il s'est excusé. Je lui ai dit : 'Ferme-la ! Tu n'as pas à t'excuser, tu es dans ton droit'. Est-ce que l'arbitre aurait dû mieux expliquer ce cas précis à ce moment ?", a précisé le Suisse. "J'espère qu'il ne sera pas sifflé dimanche. Je comprends la frustration du public. Mais il doit comprendre que c'est juste une situation malheureuse. Je n'aime pas quand on siffle. On le voit dans d'autres sports mais en tennis, c'est quelque chose de rare. Mais c'est quelque chose de très direct et que l'on prend de manière très personnelle."

Federer a même loué son bourreau du jour, qui a pris un énorme risque d'arrêter le point à ce moment-là. Car l'arbitre de chaise - le Brésilien Carlos Bernardes - avait les yeux sur Zverev lors de la fameuse scène et non pas sur le ramasseur en question. "Je ne remets absolument pas en cause la sportivité de Sasha, d'aucune façon. C'est une décision importante qu'il a prise car l'arbitre aurait pu juste lui dire : 'Désolé, je n'ai rien vu'. Cela a été une décision de l'arbitre de faire rejouer le point et d'être sûr qu'il avait toutes les informations en sa possession."

Vidéo - Zverev : ''Désolé de la situation''

00:43
" C'était normal de rejouer le point, mais c'est sûr que ça a eu une incidence "

Questionné sur sa discussion avec le ramasseur de balle fautif, le Bâlois a plaisanté : "Je lui ai demandé s'il venait pour dîner ? Non, je lui ai juste demandé s'il avait bien laissé échapper la balle. De ce point de vue-là, il n'y a pas de problème. Ce n'est pas quelque chose de si important. C'est la vie, c'est le sport."

Carlos Bernardes et Roger Federer lors de la 1/2 finale du Masters

Carlos Bernardes et Roger Federer lors de la 1/2 finale du MastersGetty Images

Interrogé sur l'importance du moment, Federer, qui disputait lors de cet échange à 4-3 un des rares points où il avait mis son adversaire en difficulté sur son engagement - s'est montré sans filtre : "C'était normal de rejouer le point, mais c'est sûr que ça a eu une incidence : je me suis pris un ace", a-t-il expliqué. Zverev est allé dans ce sens avec un peu de malice. "Je pense que lui mettre un ace juste après n'a probablement pas aidé."

Ancien ramasseur de balle dans ses jeunes années bâloises, Federer, qui avait l'humeur à plaisanter malgré les circonstances, a souri au moment de se souvenir s'il s'était déjà retrouvé dans la situation du malheureux ramasseur. "Je ne me souviens pas, mais je l'ai probablement fait." Avec un peu d'humour, on règle tous les problèmes. Même les "incidents diplomatiques".

Vidéo - Masters - Federer : ''Audacieux de la part de Zverev d'arrêter l'échange''

01:05
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0