Getty Images

Il la voulait trop : Zverev complète le dernier carré, Nadal éliminé

Il la voulait trop : Zverev complète le dernier carré, Nadal éliminé

Le 15/11/2019 à 22:31Mis à jour Le 15/11/2019 à 23:27

MASTERS - Alexander Zverev s'est qualifié pour les demi-finales ce vendredi à Londres, à l'issue de son succès face à un Daniil Medvedev déjà éliminé (6-4, 7-6). Tenant du titre, l'Allemand passe avec deux victoires et une défaite, au pourcentage de sets gagnés, au détriment de Rafael Nadal. Voici les affiches du dernier carré, qui seront disputées samedi : Tsitsipas-Federer et Thiem-Zverev.

Le tenant du titre est toujours vivant. Sous pression avant son dernier match de poule vendredi soir, Alexander Zverev est parvenu à remplir sa mission : s’imposer pour se qualifier pour le dernier carré et écarter Rafael Nadal. L’Allemand, 7e joueur mondial, s’est montré très solide face à Daniil Medvedev, qui était déjà éliminé mais a joué le jeu, pour l’emporter en deux sets accrochés (6-4, 7-6) et 1h18 de jeu. En demi-finale, il affrontera samedi à 21h Dominic Thiem, 1er de la poule Borg. Stefanos Tsitsipas, quant à lui, retrouvera plus tôt dans l’après-midi, à 15h, Roger Federer.

Il a souvent craqué cette saison, mais pas cette fois. Alexander Zverev a su se relancer après avoir été sèchement battu mercredi par Stefanos Tsitsipas lors de son deuxième match de poule. Dans l’obligation de gagner pour continuer à croire à son rêve de doublé, l’Allemand a pris sa revanche face à Daniil Medvedev qui l’avait laminé en finale du Masters 1000 de Shanghaï (6-4, 6-1) voici un mois. Zverev, Nadal et Tsitsipas terminent donc cette phase de poules avec deux victoires chacun, mais pour avoir perdu plus de sets que ses concurrents (4 contre 2 chacun), le numéro 1 mondial quitte la compétition.

Vidéo - Zverev a tenu bon face aux fulgurances de Medvedev

02:16

Une première balle ravageuse

Ce succès décisif, le 7e joueur mondial le doit principalement à la qualité de son service. Réglé comme une pendule, il a éteint les velléités adverses en claquant quatre fois sur cinq (81 % du temps précisément dont 8 aces) une première balle avec une efficacité remarquable derrière (88 % de points gagnés). Il a ainsi totalement verrouillé ses engagements et n’a pas eu la moindre balle de break à sauver de la partie, à l’instar de Nadal face à Tsitsipas plus tôt dans la journée. A l’affût dès le début de la partie, il n’a pas laissé l’enjeu le rattraper, bien au contraire : son break d’entrée lui a permis de remporter un premier set sans histoire (6-4).

A l’exception d’un mauvais premier jeu inaugural, Medvedev, de son côté, n’a pas lâché la partie comme il aurait pu être tenté de le faire. Sorti du tournoi avant même d’entrer sur le court, il a livré un match sérieux. Egalement très à l’aise sur son engagement, le Russe aurait pu céder quand, à 4 jeux partout dans le second set, il a offert une balle de break sur une double faute à son adversaire. Au lieu de cela, il a écarté le danger en servant le feu, sollicitant même le public pour qu’il l’aide dans sa lutte pour ne pas repartir "Fanny" de Londres.

En tout, Zverev n’aura d’ailleurs marqué que trois points de plus que Medvedev, mais son application a fait la différence. Plutôt à l’aise au filet (13 points marqués sur 17 montées), il a résisté à la tentation d’être trop passif et trop loin de sa ligne de fond, son défaut récurrent. Et dans le tie-break, il a pris des risques pour s’imposer, à l’image d’une attaque très osée en coup droit qui a accroché l’extérieur de la ligne de fond. D’un ultime ace au T, il pouvait lever les bras, soulagé. Arrivé dans ses petits souliers à Londres, il a déjà déjoué bien des pronostics et terminera, quoi qu’il arrive, sa saison mouvementée sur une note positive.

Alexander Zverev, opposé à Daniil Medvedev, vendredi à l'O2 Arena

Alexander Zverev, opposé à Daniil Medvedev, vendredi à l'O2 ArenaGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0