Getty Images

Avant de parachever leur sacre avec Garcia, Mladenovic avait mis les Bleues sur la bonne voie

Avant de parachever leur sacre avec Garcia, Mladenovic avait mis les Bleues sur la bonne voie

Le 10/11/2019 à 06:51Mis à jour Le 10/11/2019 à 11:18

FED CUP – Kristina Mladenovic s'est imposée face à la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty dimanche à Perth (2-6, 6-4, 7-6(1)) pour redonner l'avantage à l'équipe de France (2-1) dans cette finale au terme d'un énorme combat. Pauline Parmentier s'est ensuite inclinée face à Ajla Tomljanovic (6-4, 7-5), avant qu'une victoire en double, de Garcia et Mladenovic face à Barty et Stosur, acte le sacre bleu.

Alors que la France et l'Australie étaient à égalité à l'issue de la première journée de la finale de la Fed Cup, Kristina Mladenovic a fait craquer la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty devant son public, dimanche à Perth (2-6, 6-4, 7-6(1)), au terme d'un combat long de 2h35. De quoi donner l'avantage aux Bleues (2-1) avant que Pauline Parmentier, préférée par Julien Benneteau à une Caroline Garcia humiliée samedi, ne s'incline face à Ajla Tomljanovic (6-4, 7-5).

Un premier set conclu en une bonne demi-heure de jeu par Barty, le tout sans condéder la moindre balle de break : dimanche, on s'est d'abord dirigé vers un match sans encombre par la lauréate de Roland-Garros. Puis cette rencontre a basculé dans une autre dimension dans la deuxième manche. Beaucoup plus accrocheuse, la Tricolore a obtenu cinq balles de break d'entrée, qu'elle n'a pas su convertir. Puis elle a tenu bon - tennistiquement et mentalement - sans se créer de nouvelle opportunité avant le neuvième jeu, qui l'a vu breaker sur sa deuxième occasion. Avant de conclure presque sans trembler en profitant des fautes de plus en plus nombreuses de son adversaire (47 contre 29 pour Mladenovic au total).

Un troisième set qui bascule dans l'irrationnel

La troisième manche, elle, a eu ses moments d'irrationel. On a pensé Barty au fond du gouffre lorsqu'elle a lâché son service en début de set. Mais, devant son public, elle est revenue de très loin pour débreaker... avant de craquer de nouveau. Au service pour le match, la 40e joueuse mondiale a entamé son jeu par une volée "facile" mal assurée avant de concéder un break blanc. Un moment qui aurait pu faire très mal dans cette fin de manche, surtout quand on sait que la joueuse de 26 ans a manqué trois nouvelles opportunités de prendre le service adverse dans la foulée.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0